Images

Jean-Yves Moirin, Vanitas à la galerie Annie Gabrielli, Montpellier

Jean-Yves Moirin, Sans titre, 2013. Photographie, 70 x 70 cm, ©Jean-Yves Moirin/Galerie Annie Gabrielli

Il ne vous reste plus que quelques jours pour revoir ou découvrir les étonnants et mystérieux Iris de Jean-Yves Moirin à la galerie Annie Gabrielli.

Ses tirages numériques troublent notre perception, on ne sait plus très bien si on est face à des photographies ou à des œuvres graphiques. Son traitement de la lumière donne parfois la sensation de voir des rehauts de peinture….

Le regard oublie souvent la réalité de ces vanités pour nous faire basculer dans un monde imaginaire, des paysages fantastiques et des contrées oniriques où se mêlent poésie surréaliste, associations érotiques mais aussi effroi, mélancolie et morbidité.

Il sera dommage de ne pas prendre le temps de passer la porte de la galerie d’Annie Gabrielli avant la fin de cette exposition.

Lire le billet à propos de cet exposition 

 

Publicités

MuCEM, les expositions 2014… Demandez le programme !

Mucem expo 2014_1

Bientôt, les expositions 2014 au MuCEM :

Marc Desgranchamps. Sans Titre, 2006. Visages Picasso, Magritte, Warhol… à la Vieille Charité, Marseille

Marc Desgranchamps. Sans Titre, 200
Marc Desgranchamps. Sans Titre, 2006. Huile sur toile. Marseille, Collection vacances bleues. © Photo Marif Deruffi

Première visite de l’exposition Visages Picasso, Magritte, Warhol… à la Vieille Charité, Marseille.
Beaucoup de très belles surprises et surtout des rapprochements et des dialogues particulièrement réussis entre les œuvres.
De multiples conversations entre peinture et photographie qui donne à cette exposition une vraie singularité.

Parmi ces multiples proximités réussies, deux femmes grandeur nature semblent se tourner le dos… Mais l’étonnante présence du personnage de  Djamal Tatah peint à la cire, s’oppose-t-il réellement à l’évanescence et à la transparence de la femme fantomatique de Marc Desgranchamps ?

Chronique à suivre, très prochainment….

Dinh Q Lê, Erasure, 2011. Chorégraphies suspendues à Carré d’Art, Nîmes

Dinh Q Le, Erasure
Dinh Q Lê, Erasure, 2011. Installation pour l’exposition Chorégraphies suspendues. Carré d’Art, Nîmes.

L’installation de Dinh Q Lê, Erasure mérite à elle seule la visite de la très intéressante exposition Chorégraphies Suspendues à Carré d’Art. On y appréciera aussi les toiles de Nguyễn Thái Tuấn, les encres sur papier et les vidéos de Lena Bùi, les étonnantes cartographies de Tiffany Chung et l’intriguant film de Jun Nguyễn-Hatsushiba, Le passage devant le banian
On revient très vite sur cette exposition, avec une chronique. En attendant, vous pouvez lire le billet qui annonçait l’expo et l’entretien de Guy Boyer avec Jean-Marc Prévost, directeur du Carré d’art.

Linda McCartney, Paul McCartney, Los Angeles, 1968

Linda McCartney, Paul McCartney, Los Angeles, 1968
Linda McCartney, Paul McCartney, Los Angeles, 1968

Il y a une semaine, la ville bruissait d’informations contradictoires sur la présence éventuelle de Sir Paul McCartney pour le vernissage de la rétrospective que le Pavillon Populaire consacre à sa femme Linda…. Le service du protocole de la Ville de Montpellier était sur les dents et la presse nationale s’apprêtait à couvrir l’événement.
Paul est donc venu en famille passer une petite heure pour visiter l’expo…

Nous avons donc choisi cette photo prise par Linda en 1968 à Los Angeles.  On peut découvrir dans l’espace de documentation de l’expo, une planche-contact de cette séance de prise de vues. Une occasion de découvrir la façon de travailler de Linda McCartney , une des photographes les plus célèbres des années 1960.

Nous reviendrons bientôt sur cette rétrospective.