Archives du mot-clé Ulysses

Égarements, domaine départemental du château d’Avignon, en Camargue

affiche-expo-egarementsDans le cadre du projet Ulysses, un itinéraire d’art, le domaine du château d’Avignon accueille Égarements, jusqu’au 20 octobre. Cette exposition d’art contemporain présente une cinquantaine d’œuvres, dont certaines ont été produites pour cette manifestation. Elle réunit peintures, sculptures, dessins, photographies, installations, œuvres sonores et vidéo dans un parcours imaginé autour de l’idée d’égarement.

Le domaine figé dans son histoire, avec ses luxueux décors et son obsession du progrès est un lieu qui prédispose aux rêves et aux divagations.

Véronique Baton et Agnès Barruol, commissaires de l’exposition ont conçu le projet « autour de quatre figures thématiques, inséparables de l’égarement – l’espace, le temps, les sens et l’intériorité – qui dialoguent et s’entremêlent au rythme d’un parcours ménageant des échos entre les œuvres et les espaces du château ».

Le charme du lieu, la qualité des œuvres présentées, l’intelligence de la proposition conduit à accepter naturellement de se perdre dans ce « voyage » un peu magique dans lequel les repères se brouillent, les perspectives basculent et les illusions se multiplient… Rarement inquiétants, les égarements proposés nous entraînent plutôt vers une poésie légère souvent teinté d’humour.
Le plaisir est assez proche de celui ressenti lors de la visite de l’exposition Nuage au musée Réattu à Arles et au cours des déambulations dans l’Île de Montmajour de Christian Lacroix. Un moment de délectation qu’il serait regrettable de ne pas saisir…

Il est difficile d’isoler une sélection parmi les œuvres présentées. Certes nous avons conservé un souvenir plus marquant de certaines d’entre elles, mais sans avoir la certitude que d’autres visites, dans d’autres circonstances, ne nous auraient pas laissé d’autres souvenirs… (voir en fin de billet, nombreux liens vers les sites des artistes et des photos des œuvres exposées )

Aux côtés des œuvres empruntées aux collections publiques et privées, des commandes ont été réalisées in situ par des artistes invités: Dominique Angel, Yves Chaudouët, Anne Deguelle, Hélène Delprat, Bertrand Gadenne, Caroline Le Méhauté, Olivier Millagou & Arnaud Maguet, Stéphanie Nava, Françoise Pétrovitch, Philippe Ramette, Jérémie Setton et Arnaud Vasseux.

Commissariat : Agnès Barruol, conservateur, chargée de mission patrimoine et Véronique Baton, historienne de l’art.

Catalogue édité par SivaneEditoriale, Sous la direction d’Agnès Barruol et Véronique Baton. Texte de présentation, reproductions, notices des œuvres et un essai du romancier Arno Bertina inspiré du lieu.

En savoir plus :
Sur le site du château d’AvignonListe des œuvres
À propos d’Ulysses, un itinéraire d’art sur le site de Marseille-Provence 2013 et sur le site du FRAC PACA

Cliquez sur une image pour lancer le diaporama.

À propos des artistes :
Marie Aerts. Née en 1984. Vit et travaille à Paris.
L’homme sans tête, série « Portraits Harcourt », 2009-2010, Portrait 1 et Portrait 3, 2 photos N/B, 80 x 60 cm et 24 x 30 cm. Galerie Dix9, Paris.
Francis Alÿs. Né en 1959. Vit et travaille à Mexico City.
The Leak, Paris 2002, Vidéo, 14’41’’, Copyright Francis Alÿs
Dominique Angel. Né en 1942. Vit et travaille à Marseille.
ERRER, pièce supplémentaire, 2013, bois et Ma chambre, 2013, néon et vidéo, pièce supplémentaire n°22, collection de l’artiste et production domaine départementl du château d’Avignon.
Marteen BAAS. Né en 1978. Vit et travaille aux Pays-Bas.
Ventilateur, série « Clay Furniture », 2006. Métal recouvert d’argile industrielle 205 x 80 x 80 cm et Chaise, série « Sculpt »,207. Métal noir. Centre national des arts plastiques, Paris.
Berdaguer & Péjus. Vivent et travaillent à Paris et Marseille.
Arbres, 2008, Résine, stéréolithographie. Centre national des arts plastiques et Psychoarchitectures, 2006 – 2010, Résine, stéréolithographie. Musée régional d’art contemporain Languedoc-Roussillon, Sérignan.
Lilian Bourgeat. Né en 1970. Vit et travaille à Dijon.
Rocking chairs, 2009, Aluminium, 190 x 104 x 154 cm et Chaises, 2008, Résine polyester, 190 x 104 x 154 cm. Collection de l’artiste.
Katinka Bock. Née en 1976 en Allemagne. Vit et travaille en France.
Le sol d’incertitude, 2006, Pavés parisiens. Fonds Municipal d’Art Contemporain, Paris.
Charley Case. Né en 1969. Vit et travaille en Belgique.
Les pas, 1968, Vidéo en boucle. Collection Marc et Josée Gensoller, Marseille.
Yves Chaudouët. Né en 1959. Vit et travaille à Paris.
Suspend, 2013. Pièce en verre, produite avec le concours du domaine du château d’Avignon.
Claude Closky. Né en 1963. Vit et travaille à Paris.
Objets en lévitation, 1996, Suite de 32 photographies, 45 x 30 cm chaque. Collection FRAC, Haute-Normandie, Sottevilleles-Rouen.
Feipel & Bechameil. Vivent et travaillent au Luxembourg.
Many Dreams, 2010, Technique mixte. Courtesy galerie Gouvernnec Ogor, Marseille avec le concours du Fonds culturel national du luxembourg.
Anne Deguelle. Née en 1943. Vit et travaille à Paris et dans l’Aveyron.
Le tapis de Sigmund, 2011-2013, Installation, vidéo « To sleep to dream no more », Photographies, Tapis orientaux de la collection du château d’Avignon. Courtesy galerie Dix9, Hélène Lacharmoise, Paris.
Hélène Delprat. Née en 1957. Vit et travaille à Paris.
Il monumento vicino al mare, Vidéo 4/3 – 12mn – version italienne, sous titrée français. Courtesy galerie Christophe Gaillard.
Claire Fontaine. Vit et travaille à Paris.
We are with you in the Night, Néon, métal peint, transformateur. Centre national des arts plastiques, Paris.
Gerlinde Frommherz. Née en 1965 en Allemagne. Vit et travaille à Marseille.
L’Abri-pluie, 2012-13. Production domaine départementl du château d’Avignon, en co-production avec l’association « Voyons-voir ».
Bertrand Gadenne. Né en 1951. Vit et travaille à Hellemmes-Lille.
La bougie, 2006, Vidéo 4/3, son. Collection de l’artiste.
Sébastien Gouju. Né en 1978. Vit et travaille à Nancy et Strasbourg.
Bouhhh, 2010, Serpillères et colle à bois. Courtesy galerie Sémiose, Paris.
Marie Goussé. Née en 1958. Vit et travaille à Compiègne.
La robe de Laërte, 2013, tapisserie.
Rainer Gross. Né en 1953 à Berlin. Vit et travaille en Belgique.
Open Ends, Installation sculpturale éphémère en latte de bois. Production domaine départemental du château d’Avignon, 2013.
Marie-Ange Guilleminot. Né en 1960. Vit et travaille à Paris.
Emotion contenue, 1995, Vidéo VHS, 30′, cagoule en tissu et tabouret pivotant. Collection FRAC Languedoc-Roussillon, Montpellier.
Christian Lapie. Né en 1955. Vit et travaille à Reims.
L’avant-scène, 2003, Chêne brulé traité, métal. Collection Conseil général des Bouches-du-Rhône.
Arnaud Maguet. Né en 1975. Vit et travaille à Nice et Olivier Millagou. Né en 1974. Vit et travaille à Bandol.
Yokohama mon amour, 2013, bois sculpté brûlé, haut parleur, tee-shirt sérigraphie, hauts parleurs. Production domaine du château d’Avignon 2013.
Caroline Le Méhauté. Né en 1982. Vit et travaille à Marseille.
Négociation 63 – Une simple éraflure, 2013, Terre, mousse polyuréthane extrudée, réside, peinture. Production domaine départemental du château d’Avignon 2013.
Négociation 64 – S’alléger un peu, Installation/performance/vidéo, Papier, peinture, hélium. Production domaine départemental du château d’Avignon 2013.
François Morellet. Né en 1926. Vit et travaille à Paris.
Mouvement ondulatoire, 1965, Moteur, fil, plomb. Collection du Musée d’art contemporain, Lyon.
Stéphanie Nava. Née en 1973. Vit et travaille à Paris et Marseille.
Le cours figé des lignes, 2012, 48 modules en plâtre. Production Moly Sabata – Fondation Albert Gleizes. Collection de l’artiste.
Intelligere est phantasma speculari (ein denkraum), 2013, Dessins sur papiers découpés. Dimensions variables. Collection de l’artistes.
Pascal Navarro. Né en 1973. Vit et travaille à Marseille.
Walking Bed, 2011, Acier Laqué. Production association « Voyons voir ».
Lucien Pelen. Né en 1978. Vit et travaille à Altier et Marseille.
L’homme porte, Film/vidéo, 8mn. Courtesy galerie Aline Vidal, Paris.
Didier Petit. Né en 1964. Vit et travaille à Marseille.
Les Epoux, 2010. Deux grands panneaux de papier découpés et marouflés sur vitre. 2.50 x 1.20m. Production domaine départmental du château d’Avignon, 2010.
Dominique Petitgand. Né en 1965. Vit et travaille à Paris.
Il y a, ensuite, 1994-2006. Installation sonore. Collection du MAC/VAL, musée d’art contemporain du Val de Marne, France.
Françoise Pétrovitch. Née en 1964. Vit et travaille à Cachan.
Écho, 2013. Son: Hervé Plumet. Vidéo dessinée, couleur sonore. Coproduction association « Voyons Voir » – domaine du château d’Avignon.
Javier Perez. Né en 1968. Vit et travaille à Barcelone.
Reflejos di un viaje, 1998. Verre soufflé, finition miroir. Centre international de Recherche sur les Verres et les Arts plastiques CIRVA, Marseille.
Reflejos de un viaje, 1998. Vidéo. Centre international de Recherche sur le Verre et les Arts plastiques, CIRVA, Marseille.
Michelangelo Pistoletto. Né en 1933 à Biella, Italie. Vit et travaille en Italie.
Ragazza che cammina, 1962-1966. Fondation pour l’art moderne et contemporain, en dépôt au Castello di Rivoli, musée d’art contemporain, Rivoli-Turin.
Anne et Patrick Poirier. Né en 1941 et 1942. Vivent et travaillent à Lourmarin.
Lorsque que j’essaie de visualiser, 1981. Marbre incrusté d’or. MAMAC, musée d’art contemporain de Nice.
Markus Raetz. Né en 1961. Vit et travaille à Berne.
Métamorphose I, 1991. Fonte de fer. Musée d’art et d’histoire, Genéve.
Philippe Ramette. Né en 1961. Vit et travaille à Paris.
L’hésitation métaphysique (incitation à la dérvie), 2012-2013. Métal peint. Production FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur dans le cadre du projet « Ulysse ».
L’explorateur, 2011. Résine polyester peinte. Courtesy galerie Xippas, Paris.
Sans titre (La silouhette n°1), 2012. Résine peinte, bois. Courtesy galerie Xippas, Paris.
Alain Rivière. Né en 1958. Vit et travaille à Paris.
Que reste t-il de ce beau poème que tu m’as lu derrière un meuble? 2009-2013. 70 tirages numériques contre-collés sur carton. Collection de l’artiste.
Jérémie Setton. Né en 1978. Vit et travaille à Marseille.
L’hôte – positif et L’hôte – négatif, 2013. Plâtre, pigements colorés. Production domaine départemental du château d’Avignon et collection de l’artiste.
Module en boîte, 2013. Production domaine départemental du château d’Avignon et collection de l’artiste.
Jana Sterback. Née en 1955 à Prague. Vit et travaille à Montréal.
Container for Olfactive Portrait, 2004. Verre 25.4 x 15.2cm diam. Centre International de Recherche sur le Verre et les Arts plastique CIRVA, Marseille.
Marion Tampon-Lajariette. Née en 1984. Vit et travaille à Genève.
Antichthones 1, 2012. Vidéo couleur et N/B, 0’47″ », boucle, muet. Courtesy galerie Dix9, Hélène Lacharmoise, Paris.
Antichthones 2, 2012. Vidéo couleur et N/B, 1’25 », boucle, muet. Courtesy galerie Dix9, Hélène Lacharmoise, Paris.
Antichthones 3, 2012. Vidéo couleur et N/B, 3’26 » boucle, muet. Courtesy galerie Dix9, Hélène Lacharmoise, Paris.
Barthélémy Toguo. Né en 1967 au Cameroun. Vit et travaille entre la France et le Cameroun.
New World’s Climax III, 2001. Bois sculpté et gravé, encre lithographique. Collection du MAC/VAL Musée d’art contemporain du Val de Marne, France.
Felice Varini. Né en 1952 à Locarno. Vit et travaille en Suisse.
Sans titre, 1980/2005. Aluminium, vernis rouge. Centre national des arts plastiques, dépôt à l’OCDE, Paris.
Arnaud Vasseux. Né en 1969. Vit et travaille à Marseille.
Passages, 2013. 9 éléments. Résine acrylique, fibre de verre, peinture. Production domaine départemental du château d’Avignon, avec le soutien des sociétés Acrystal et S.F Composites, Aubagne

Ulysse pirate de Sophie Dejode et Bertrand Lacombe au Pont du Gard

Ulysse Pirate (Pont du Gard)

Le site du Pont du Gard est partenaire du Frac Languedoc-Roussillon depuis plusieurs années (La Dégelée Rabelais en 2008, Casanova forever en 2010)

Cette année, il accueille une exposition originale autour de la figure d’Ulysse. À l’occasion du 30e anniversaire des FRAC, Ulysses est un événement qui réunit les Frac Bretagne, PACA et Languedoc-Roussillon.

Un duo d’artistes Sophie Dejode et Bertrand Lacombe présente « Ulysse Pirate » jusqu’au 31 décembre 2013.
Lire la suite Ulysse pirate de Sophie Dejode et Bertrand Lacombe au Pont du Gard

« Ulysse l’Original », itinéraire d’art contemporain en Languedoc-Roussillon

Ulysse Pirate (Pont du Gard)

À l’occasion du 30e anniversaire des FRAC, Ulysses est un événement qui réunit les Frac Bretagne, PACA et Languedoc-Roussillon. Le FRAC LR propose un itinéraire d’art contemporain en Languedoc-Roussillon autour d’«Ulysse l’Original». Six lieux de la région plus le FRAC accueilleront les projets de douze artistes à propos du voyage du héros d’Homère.

Nous avons déjà évoqué l’exposition de Philip Vormwald et Martin Hyde « You Can Never Go Home » proposé par le FRAC jusqu’au 11 mai 2013.

Les autres projets sont les suivants… à vos agendas !

Sophie Dejode et Bertrand Lacombe – Ulysse Pirate
Site du Pont du Gard, du 13 avril au 31 décembre 2013

Bertrand Gadenne, Jean-Christophe Norman
Tours et remparts d’Aigues-Mortes, du 23 avril au 31 octobre 2013

Hubert Duprat
Site archéologique Lattara / Musée Henri Prades de Montpellier Agglomération, Lattes, du 31 mai au 29 septembre 2013

Alain Bublex – Une nuit sans sommeil
Frac Languedoc-Roussillon et Gare de Montpellier Saint-Roch, du 1er juin au 28 septembre 2013

Yvan Salomone
LAC, Sigean, du 23 juin au 22 septembre 2013

Pablo Garcia, Michaël Viala – Prospection
Prieuré Saint-Pierre, Pont-Saint-Esprit, du 12 juillet au 4 octobre 2013

Simone Decker
Chapelle des Pénitents, Aniane, du 27 juillet au 15 septembre 2013

En savoir plus :
Sur le site du FRAC
Sur le site du Pont du Gard
Sur le site de Marseille-Provence 2013

A propos des artistes :
Sophie Dejode et Bertrand Lacombe sur le site de la galerie Metroposlis
Le site de Bertrand Gadenne
Le site de Jean-Christophe Norman
L’article de Wikipédia à propos d’Hubert Duprat
Alain Bublex sur le site de la galerie Vallois
Le site d’ Yvan Salomone
Le site de Pablo Garcia
Le site de Simone Decker

Philip Vormwald et Martin Hyde présentent « You Can Never Go Home » au FRAC, Montpellier

Dans le cadre du parcours Ulysses qui associe les Frac Bretagne, PACA et Languedoc-Roussillon, le Frac propose une exposition de Philip Vormwald et Martin Hyde « You Can Never Go Home » du 21 mars au 11 mai 2013.

Emmanuel Latreille, directeur du FRAC  présente ainsi ces deux artistes :

Philip Vormwald présente des dessins géants imprégnés de motifs et ornements autant géométriques qu’hypnagogiques, qui entrent en résonnance avec une imposante fresque murale. La dimension architecturale ne peut pas échapper au spectateur, et elle le renverra sans doute aux palais antiques, mais aussi à certaines formes décrivant l’espace d’un monde déviant. L’évocation de figures homériques, comme Poséidon ou Pénélope, se fait au moyen de figures labyrinthiques, d’espaces imbriqués les uns dans les autres, évoquant également la composition complexe du récit d’Homère comme la construction absconse de James Joyce, ou les méandres de la mémoire dans la confusion totale des temps. Bloqué à l’intérieur d’une errance indéfinie, d’un long sommeil, d’un éclair de compréhension onirique, Vormwald pourrait murmurer après Joyce : « Par la conception et la technique, j’ai essayé de peindre la terre pré-humaine et peut-être post-humaine. »

Philip Vormwald Sans titre (Méandre)2012,
graphite sur papier, env. 210 x 300 cm. Photo et © P. Vormwald

Martin Hyde présente une dizaine de sculptures sous forme de « scènes » évoquant les dieux primitifs tels que sortis d’une plongée dans la Théogonie d’Hésiode. Comme un jeu de plateaux et de constructions, ces sculptures représentent des « mondes » manufacturés à la chaîne, en autant de décors (une île, un lit, une flaque, une montagne, une coupe géologique…) sur lesquels apparaissent diverses figurines en porcelaine animées par des mécanismes qui interprètent la création de l’univers mythologique. Dans cette série de modules-mondes, faisant références aux dieux primordiaux de la Grèce antique, l’artiste imagine « des lieux créés par l’homme, pour l’homme, dépourvu de l’homme : les paysages et les humeurs, la monstruosité, l’apparence et les préjugés, la solitude, l’amour et l’amitié, la conscience, l’inconscience, la solitude, une odyssée. » (Martin Hyde). L’humour des bricolages, la dérision des assemblages, libèrent la seule charge qui vaille : la charge poétique d’un Chaos originel dont le monde actuel sait tout mais ne sent rien, et à partir duquel cherchent à se composer des formes dérisoires. Le Temps ne peut regagner sa « source », mais mime des balbutiements de Forces originelles en phase terminale !

Martin Hyde Phéaciens, 2013,
plastique, porcelaine, pompe, bois, polymousse – socle, maquette 28 x 80 x 80. © Outis

Pour en savoir plus :
À propos de l’exposition :
– Sur le site du FRAC Languedoc Roussillon
– Télécharger le dossier de presse
À propos des artistes :
– Le site de Philip Vormwald
– Le site de Martin Hyde
À propos du parcours Ulysses :
– Sur le site du FRAC PACA

« Mappings » , Mona Hatoum à Aubagne.

Mappings à la Chapelle des Pénitents Noirs, centre d’Art d’Aubagne.
Jusqu’au 17 mars. Exposition dans le cadre d’Ulysses, parcours d’art contemporain initié par le FRAC PACA.

Née à Beyrouth en 1952, Mona Hatoum est d’origine palestinienne. En 1975, alors qu’elle passe une semaine à Londres, la guerre éclate au Liban. Bloquée, elle s’y installe.
Profondément marquée par les événements qui conduisent le peuple palestinien à l’exil et à la lutte, elle oriente très vite sa création vers un engagement politique.
Ses performances des années 80 affirment un esprit de résistance. Elle se tourne ensuite vers la vidéo, l’installation et la photographie.
Son travail évoque l’expérience du déplacement, les thèmes du souvenir, de la violence, de la condition des femmes et la difficulté à reconstruire une identité dans l’exil…

Pour cette présentation, Mona Hatoum a sélectionné, avec Pascal Neveux le commissaire de l’exposition, un ensemble d’œuvres parmi celles qu’elle a réalisées depuis bientôt 30 ans. On retiendra entre autres :

Roadworks (Actions de rue) vidéo de 1985. Dans cette performance, Mona Hatoum marche pieds nus dans une rue du quartier de Brixton à Londres. Une paire de Doc Martens est attachée à ses mollets par leurs lacets. Les pieds nus de l’artiste traînent ces lourdes chaussures qui évoquent à la fois celles des militaires, des policiers et des skinheads…

Keffieh (1993-1999) est une délicate broderie de cheveux sur l’emblématique couvre-chef du monde arabe, symbole de la lutte palestinienne et libanaise, habituellement porté par les hommes. Il est ici colonisé par des cheveux de femmes qui y tissent une grille… Des boucles rebelles( ?) s’échappent du « foulard ».

Le chapelet musulman de Worry Beads (2009) ne rythme pas le chant des prières… Ses perles inquiétantes, en bronze, ont la taille des boulets de canons. Elles sont reliées par des chaînes !

Une part importante des objets présentés gravitent autour des cartes et de la représentation du monde… et donnent ainsi son titre à l’exposition : Mappings.

Projection (2006) est une œuvre en coton et abaca. Il s’agit d’un planisphère selon la projection de Peters, qui présente tous les pays et les continents du globe selon leur réelle proportion les uns par rapport aux autres. Cette projection géographique est très différente de celle de Mercator à laquelle nous sommes habitués et qui donne une place plus importante aux zones de l’hémisphère nord.

Globe (2007) est à la fois une représentation du monde sans frontières, sans continents, sans pays que l’on peut aussi percevoir comme une cage sphérique…

3D Cities (2008-2010) se compose de trois cartes imprimées des villes de Beyrouth, Kaboul, Bagdad. Le papier entaillé en creux et relief matérialise bombardements et reconstructions. L’œuvre témoigne de la complexité de la vie qui continue dans les décombres et de l’alternance destruction/reconstruction qui font le quotidien de ces villes meurtries.

Shift (2012) est un tapis de laine sur lequel Mona Hatoum fait apparaître le monde comme une zone dangereuse en dessinant des cercles jaunes d’ondes sismiques sur toute sa surface et en le divisant en segments légèrement décalés.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En ce début 2013, l’artiste palestinienne, Mona Hatoum est présente à la Collection Lambert en Avignon pour l’exposition Mirages d’Orient, grenades & figues de barbarie, jusqu’au 28 avril. Elle est aussi l’invitée de Marseille-Provence 2013 à Marseille où elle expose dans le cadre de l’exposition Ici, Ailleurs à la Friche de la Belle de Mai

En savoir plus :
Le site de Marseille Provence 2013
Le site du FRAC PACA
La page des Pénitents noirs sur le site de la ville d’Aubagne et du pays d’Aubagne MP2013

Le site de la Galerie Chantal Crousel
Le site d’Arte – Extrait de l' »Art et la manière » du 14 août 2011 consacré à Mona Hatoum