Archives du mot-clé Tjeerd Alkema

Habile beauté (L’art comme processus) au Frac LR

Après Esprit de Famille, qui avait retenu notre attention au printemps dernier, le Frac Languedoc-Roussillon renouvelle sa collaboration avec  le rectorat de Montpellier et propose Habile beauté (L’art comme processus), une exposition collective avec des œuvres de Tjeerd Alkema, Julien Audebert, Alighiero Boetti, Nina Childress, Rémi Dall’Aglio, Graham Gussin, Rolf Julius, Jesper Just, Loïc Raguénès  et Simon Starling.

Un des objectifs de cette production avec l’Éducation Nationale est « d’éclairer les programmes du baccalauréat »… On revient rapidement sur ce projet et sur sa présentation, après le vernissage.

À lire ci-dessous, pour préparer ou enrichir votre expérience de visite, le texte d’intention de Julie Six, artiste et enseignante chargée de mission au Frac LR. On reproduit également la liste des œuvres exposées et une brève présentation de chaque artiste extraite du dossier de presse.

Autour de l’exposition, le service des publics du Frac LR propose des ateliers et des rencontres avec des artistes et des galeries (détails sur le site).

En savoir plus :
Sur le site du Frac LR
Sur le site Art Contemporain en Languedoc Roussillon
Sur la page Facebook du Frac LR

Lire la suite Habile beauté (L’art comme processus) au Frac LR

Publicités

2D/3D à la Galerie AL/MA

Pour cette rentrée 2015, la Galerie AL/MA propose du 2 octobre au 19 décembre 2D/3D,  une exposition collective avec des œuvres de Tjeerd Alkema, Jean Azemard, Daniel Dezeuze, Vladimir Skoda, Arnaud Vasseux,  La Cellule (Becquemin & Sagot).

La Galerie AL/MA a montré le travail de la majorité de ces artistes, et pour certains, à plusieurs occasions. Sauf erreur, Daniel Dezeuze et La Cellule (Becquemin & Sagot) seront exposé pour la première fois rue Aristide Ollivier.

L’important communiqué de presse diffusé par la galerie montre que cette exposition est construite à partir d’un  vrai projet curatorial, autour des articulations possibles entre volume et dessin. On en reproduit ici quelques extraits :

« Cette exposition réunit des œuvres d’artistes qui ont en commun de travailler en volume et d’entretenir une pratique constante du dessin. Le raccourci du titre indique cette présence d’oeuvres en 2 et 3 dimensions : volume, relief, sculptures d’un côté ; dessins, planéité des supports (papier, le plus souvent) de l’autre. Mais reste à en définir les articulations. Explicites ? Souterraines ? Analogiques ?

Le « dessin » n’est pas nécessairement le projet d’une sculpture, ni sa mémoire ; il peut se développer dans un espace spécifique, selon des tensions et des figures qu’il recherche aventureusement dans les limites que lui imposent ses supports bidimensionnels. Il peut aussi revenir sur la question de la forme et de sa mise en perspective et l’interroger en fonction de nouveaux critères topologiques. Mais, à l’inverse, le volume ne se pense pas comme un simple achèvement de ce que le dessin aurait préfiguré. Son matériau, sa situation au regard de l’espace et donc du spectateur permettent de construire des univers parallèles, avec leurs modes opératoires très différenciés – du plus simple au plus sophistiqué. (…) »

Ce projet qui apparaît comme particulièrement intéressant. On en reparlera ici, après un passage à la galerie.

Vernissage le vendredi 2 octobre à 18 heures

À noter : La galerie présentera des travaux récents sur papier d’Arnaud Vasseux  à l’occasion de Drawing Room 015, salon du dessin contemporain, du 7 au 11 octobre, à La Panacée.

En savoir plus :
Sur le site de Galerie AL/MA
Sur la page Facebook de Galerie AL/MA

Tjeerd Alkema, Dessins à la galerie AL/MA, Montpellier

Pour cette exposition de rentrée, la galerie AL/MA propose, du 5 au 20 septembre, une sélection de dessins de Tjeerd Alkema, datés des années 80 à aujourd’hui.

Vernissage le vendredi 5 septembre, à partir de 18 heures.

Nous espérons pouvoir revenir sur cette présentation dans une prochaine chronique.

Les éditions Méridianes  publient un texte de Marie Cantos, critique d’art et commissaire d’exposition,  qu’elle a écrit pour cette exposition.

En savoir plus :
Sur le site de la galerie AL/MA
Sur la page Facebook de la galerie AL/MA
Sur le site de Tjeerd Alkema

Lire la suite Tjeerd Alkema, Dessins à la galerie AL/MA, Montpellier

Tjeerd Alkema et Nicolas Kozerawski à la galerie AL/MA à Montpellier

Jusqu’au 29 Juin 2013, la galerie AL/MA propose des œuvres de Tjeerd Alkema et Nicolas Kozerawski.

Tjeerd Alkema est un sculpteur d’origine hollandaise, né en 1942 à Halingen. Il vit et travaille à Nîmes. En France depuis 1963, il a été formé à l’École des Beaux-Arts de La Haye, puis à celle de Montpellier.
Créateur d’œuvres monumentales, il imprime à ses sculptures des rotations déformantes, tout en respectant rigoureusement les règles de la perspective. Les angles de vue ainsi créés  multiplient la perception du spectateur en l’incitant à tourner autour de l’œuvre.

Pour cette exposition, Tjeerd Alkema présente des œuvres récentes (2011), en plâtre et en métal  et des dessins préparatoires.

Il montre également une sculpture plus ancienne et des films réalisés dans les années 70. C’est l’occasion de découvrir une vidéo exceptionnelle du groupe ABC Productions (crée en 1969 par Tjeerd Alkema, Jean Azémard, Vincent Bioulès et Alain Clément). Le groupe ABC a organisé, en mai 1970, «100 artistes dans la ville». Il participe à de nombreuses manifestations, à Paris (ARC, Salon de mai, Salon de la Jeune Peinture…), et en région (Montpellier, Perpignan, Tours, Limoges, Coaraze, Grenoble, Céret, Toulouse…).

Tjeerd Alkema Vue de l’exposition, galerie Al/MA (Photo S-A Billier)

Nicolas Kozerawski est diplômé de l’École des Beaux-Arts de Montpellier, en 2011. Les gestes et les attitudes fixées par ses sculptures sont issus d’une observation attentive de nos comportements dans les lieux d’exposition ou l’espace urbain.

« Le point de vue est l’endroit d’où l’on se place pour regarder ou observer  quelque chose. Notre manière de voir est assujettie à une disposition à la fois  physique et mentale qui conditionne notre lecture et notre interprétation. Il est donc  possible de changer notre regard sur les choses.  Ce constat simple est un élément important dans ma recherche artistique. Le rapport  entre le volume et le corps, l’attitude du spectateur face à l’œuvre, le travail entre  l’espace, l’architecture et l’objet me permettent de placer ma recherche au point de  basculement, de friction entre l’objet fonctionnel et l’œuvre d’art.  L’observation des attitudes que nous prenons lorsque nous nous trouvons dans  l’espace public, ainsi que le comportement des spectateurs dans une exposition ou  encore la manière dont nous appréhendons un objet ou un espace, est à la base de  ma recherche. Les pièces proposées réagissent à l’observation de nos  comportements pour les mettre en exergue, à travers des sculptures souvent  minimales qui permettent une interaction directe avec les spectateurs ».  Extrait du dossier de l’artiste disponible sur son site.

Souvent réalisées en métal, ses œuvres  toujours minimales sont graphiques et lisses : Elément de circulation contrariée,2011 Attitudes Urbaines (affordance), 2011,  Guidage,2011
Nicolas Kozerawski propose également une installation lumineuse Light Box, dans la mezzanine de la galerie.

Nicolas Kozerawski Light box, 33 tubes fluo, Installation in situ galerie Al/MA (Photo S-A Billier)

En savoir plus :
Sur le site de la galerie AL/MA
Sur la page Facebook de la galerie AL/MA
Sur le site de Tjeerd Alkema
Sur le site de Nicolas Kozerawski
Sur la page Facebook de Tjeerd Alkema
Video du vernissage sur la page Facebook de on y était on y sera