Archives du mot-clé Sextant &+

FOMO à la Friche la belle de mai, Marseille

Jusqu’au 2 août, Sextant &+ présente,  sur trois étages de la Tour Panorama, une importante exposition intitulée FOMO, en référence à l’acronyme de l’anglais Fear Of Missing Out, cette peur de manquer quelque chose dont la presse s’est fait régulièrement l’écho depuis l’article « Never heard of Fomo? You’re so missing out » d’Hephzibah Anderson, en 2011.

Jean-Baptiste Sauvage : « A.P 43° 11′ 55″ N - 5° 13′ 49″ E », 2015 - Vue de l’exposition FOMO, Sextant et plus, Friche la Belle de Mai, Marseille - Photo : Jean-Christophe Lett
Jean-Baptiste Sauvage : « A.P 43° 11′ 55″ N – 5° 13′ 49″ E », 2015 – Vue de l’exposition FOMO, Sextant et plus, Friche la Belle de Mai, Marseille – Photo : Jean-Christophe Lett

Au-delà de cette angoisse sociale, à laquelle on est tous plus ou mois confronté selon notre dépendance aux appareils mobiles et aux réseaux sociaux, et de ces divers symptômes,  l’exposition se propose d’interroger « les notions désormais brouillées de direct et de différé, de moment capital et de banalité du quotidien, d’instantanéité et de temps suspendu ».

Tacita Dean : « The Green Ray », 2001 - Vue de l’exposition FOMO, Sextant et plus, Friche la Belle de Mai, Marseille - Photo : Jean-Christophe Lett
Tacita Dean : « The Green Ray », 2001 – Vue de l’exposition FOMO, Sextant et plus, Friche la Belle de Mai, Marseille – Photo : Jean-Christophe Lett

FOMO veut aussi nous questionner sur cette « incroyable puissance de dédoublement :  » être partout « , partagé mais aussi omniscient et compilant en quelques millisecondes les traditionnelles 15 minutes de gloire du XX° siècle », et sur « ces sensations [qui] sont le fait de millions d’internautes connectés aux multiples réseaux et qui (…) font de leur  » présent un futur passé » ».

Tacita Dean : « The Russian Ending », 2001 & Melanie Smith : « Xilitla: Dismantled 1 », 2010 - Vue de l’exposition FOMO, Sextant et plus, Friche la Belle de Mai, Marseille - Photo : Jean-Christophe Lett
Tacita Dean : « The Russian Ending », 2001 & Melanie Smith : « Xilitla: Dismantled 1 », 2010 – Vue de l’exposition FOMO, Sextant et plus, Friche la Belle de Mai, Marseille – Photo : Jean-Christophe Lett

Événement majeur de la programmation du Printemps de l’Art Contemporain 2015, dont le fil conducteur est la carte postale, FOMO souhaite montrer « cette forme d’échanges (…) comme un ancêtre de nos multiples partages de données pris dans un flux d’images et de correspondances ininterrompus ».

Penelope Umbrico : « Sunset Portraits from 27,7000,711 Sunset Pictures on Flickr on May 4 », 2015 & Stéphane Protic : « Dawn Stairs », 2015 - Vue de l’exposition FOMO, Sextant et plus, Friche la Belle de Mai, Marseille - Photo : Jean-Christophe Lett
Penelope Umbrico : « Sunset Portraits from 27,7000,711 Sunset Pictures on Flickr on May 4 », 2015 & Stéphane Protic : « Dawn Stairs », 2015 – Vue de l’exposition FOMO, Sextant et plus, Friche la Belle de Mai, Marseille – Photo : Jean-Christophe Lett

Pour atteindre ces objectifs, les commissaires (Véronique Collard Bovy, Léo Guy-Denarcy, Caroline Hancock et Natalie Kovacs) ont sélectionné une série d’œuvres historiques et commander la production de pièces pour l’exposition.

Anita Molinero : « Titre à venir », 2015 & Mounir Fatmi : « Mondes parallèles », 1999 - 2008 - Vue de l’exposition FOMO, Sextant et plus, Friche la Belle de Mai, Marseille - Photo : Jean-Christophe Lett
Anita Molinero : « Titre à venir », 2015 & Mounir Fatmi : « Mondes parallèles », 1999 – 2008 – Vue de l’exposition FOMO, Sextant et plus, Friche la Belle de Mai, Marseille – Photo : Jean-Christophe Lett

Le parcours est construit comme une déambulation sur trois plateaux de 600 m² chacun, dans une  longue traversée journalière, séquencée en trois moments ascendants depuis le crépuscule jusqu’à l’aube en passant par le zénith… Selon les commissaires, « le crépuscule pourrait se fondre aux utopies passées, le soleil tapant de midi à un ancrage dans le réel et le lever du jour à une capacité à se projeter dans le futur »

Random International : « Self Portrait », 2010 & Stéphane Protic : « Dawn Stairs », 2015 - Vue de l’exposition FOMO, Sextant et plus, Friche la Belle de Mai, Marseille - Photo : Jean-Christophe Lett
Random International : « Self Portrait », 2010 & Stéphane Protic : « Dawn Stairs », 2015 – Vue de l’exposition FOMO, Sextant et plus, Friche la Belle de Mai, Marseille – Photo : Jean-Christophe Lett

Une visite attentive de l’exposition montre que si les objectifs de FOMO sont ambitieux, ils sont largement atteints.
Le parcours offre un voyage passionnant. Dans un enchaînement d’atmosphères jamais factices, se succèdent surprises, interrogations, instants poétiques, moments enchantés ou perturbants.  Le propos reste toujours cohérent et lisible. La mise en espace assure des rapprochements pertinents entre les œuvres qui suscitent des dialogues enrichissants. Toujours relancée, l’attention du visiteur ne fléchit jamais.

Daniel Steegmann Mangrané : « Azul Entrado », 2014 & Dominique Gonzalez-Foerster : « Old Dream (Small Edition) », 2012 - Vue de l’exposition FOMO, Sextant et plus, Friche la Belle de Mai, Marseille - Photo : Jean-Christophe Lett
Daniel Steegmann Mangrané : « Azul Entrado », 2014 & Dominique Gonzalez-Foerster : « Old Dream (Small Edition) », 2012 – Vue de l’exposition FOMO, Sextant et plus, Friche la Belle de Mai, Marseille – Photo : Jean-Christophe Lett

Cette exposition est indispensable ! Attention, vous risquez de manquer quelque chose…
Compte rendu de visite ci-dessous.

En savoir plus :
Sur le site de Sextant &+
Sur la page Facebook de Sextant &+
Sextant &+ G
sur Twitter et Flickr
Textes de salle disponibles sur le site de Sextant &+

Lire la suite FOMO à la Friche la belle de mai, Marseille

Publicités

Trankat à La Friche Belle de mai, Marseille

Jusqu’au 19 avril 2015, Sextant &+présente Trankat, une exposition collective qui présente des œuvres produites, dans le cadre d’une résidence d’artistes à Tétouan, depuis 2013.
Nom de la rue principale de la médina, Trankat est une résidence qui confronte des artistes internationaux et marocains, des artisans locaux et des étudiants des trois écoles d’art de la ville.

Les œuvres ont été réalisées par Saïd Afifi, Fouad Bouchoucha, Christophe Berdaguer & Marie Péjus, Jordi Colomer, Simohammed Fettaka, Ismaël, Mourad Krinah, Olivier Millagou et Moussa Sarr.

L’exposition, au 3ème étage de la Tour Panorama de la Friche belle de mai, est simple, efficace et particulièrement  réussie.
Le parcours s’organise autour d’un îlot central obscur indispensable aux pièces qui exigent un contrôle de la lumière. La mise en espace offre des espaces  généreux aux différentes propositions artistiques. L’accrochage propose des rapprochements opportuns et des confrontations judicieuses. L’éclairage, soigné, permet une excellente mise en valeur des pièces en volume, des photographies, des impressions et des vidéo-projections. L’enchaînement des propositions rythme la visite avec pertinence.

Chaque proposition est accompagnée d’un texte de salle avec un cartel, quelques repères biographiques et une brève présentation de la démarche artistique, souvent accompagnée d’une citation de l’auteur. À l’entrée, un texte d’introduction précise, avec clarté, les intentions de la résidence et de l’exposition.

Il faut remercier Sextant & + et les deux commissaires, Véronique Collard Bovy et Bérénice Saliou pour la qualité de cette exposition, la valorisation des œuvres présentées et le respect public. Une proposition qui mérite sans aucun doute un déplacement à La Friche.
On salue également l’engagement de la résidence Trankat, son rôle de passerelle entre les deux rives de la Méditerranée, et les pistes de réflexion qu’elle nous offre.

Trankat_1
Trankat – Dar Ben Jelloun – la résidence

On trouvera ci-dessous les éléments biographiques et les intentions artistiques présentés par le dossier de presse. On consultera avec intérêt le site de la résidence Trankat.

En savoir plus :
Sur le site de Sextant & +
Sur la page Facebook de Sextant & +
Sur le site de la Friche belle de mai
Sur le site de Trankat
Sur la page Facebook de Trankat

Lire la suite Trankat à La Friche Belle de mai, Marseille

Barnum, au Petirama à la Friche Belle de Mai

Si vous passez à la Friche, avant le 25 janvier, n’oubliez surtout pas de vous arrêter au Petitrama. Sextant &+ présente Barnum, une exposition qui rassemble Marielle Chabal, Sophie Dejode et Bertrand Lacombe, Stefan Eichhorn et  Guillaume Louot.
Barnum
est une proposition surprenante qui est à la fois une présentation du travail des artistes et un projet curatorial qui évoque l’univers forain, et rend  hommage l’inventeur du cirque moderne.

Lire la suite Barnum, au Petirama à la Friche Belle de Mai

L’art contemporain fait sa rentrée à Marseille

On attend avec intérêt la nouvelle édition d’ART-O-RAMA, premier Salon international d’art contemporain du sud de la France, à partir du 29 août (lire billet précédent ici et les chroniques de l’édition 2013 ici et ).

ART-O-RAMA 2012 © Marjolaine Turpin_1
ART-O-RAMA 2012 © Marjolaine Turpin

Le lendemain 4 vernissages simultanés sont annoncés  à la Friche de la Belle de Mai :

  • In Camera, de Graham Fagen et Graham Eatough proposée par Sextant et plus
  • Ce que raconte la solitude proposée par Art-o-Rama / Group et Le Cartel
  • Mixed-Border proposée par l’École Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles
  • Franchises de fictions proposée Documents d’artistes

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Toujours le 30 août, Paréidolie, salon international du dessin contemporain à Marseille au Château de Servières, dans le 4ème.

Pareidolie

Et enfin, Marseille expos propose la première « Nuit des Galeries », le samedi 30 août au sein d’une quinzaine de galeries et centres d’art qui ouvriront leurs portes de 16h à 22h…

Nuit des galeries_1

On revient sur cette rentrée marseillaise tonitruante, dès que l’on se sera remis de ce week-end !

En savoir plus :
Sur le site d’ART-O-RAMA
In Camera sur le site de Sextant &+
Ce que raconte la solitude sur le site du Cartel
Mixed-Border sur le site de la Fiche et sur celui de l’ENSP
Franchises de fictions sur le site de la Friche
Sur le site de Paréidolie
La Nuit des Galeries sur le site de Marseille expos

Arnaud Maguet, Le psychédélisme est-il mort ou vivant ? à la Friche de la Belle de Mai, Marseille

psyrvb_1Sextant & + présente, du 30 mai au 3 août 2014, à la Friche Belle de Mai, Le psychédélisme est-il mort ou vivant ?, une exposition personnelle d’Arnaud Maguet avec la participation de Beau Delay Orchestra, kptmichigan Upland Band, Arnaud Labelle-Rojoux, Olivier Millagou et Philippe Robert.

Vernissage jeudi 29 mai à 18 h et et concert de ktpmichigan à 20H30

On se souvient d’une installation avec Millagou au Château d’Avignon, l’été dernier…
On en parle après une prochaine visite.

psychedelisme-agenda
In My Room, 2011 – Bois, caméras de surveillance, vidéoprojection et performances, 400 x 500 x 500 cm (structure). Courtesy galerie Sultana, Paris

 

 

En savoir plus :
Sur le site de Sextant & +
Sur le site de la Friche de la Belle de Mai
Arnaud Maguet sur le site de la galerie Sulatana
Arnaud Maguet sur le site documentsd’artistes.org


kptmichigan : The Grim Reaper

Lire la suite Arnaud Maguet, Le psychédélisme est-il mort ou vivant ? à la Friche de la Belle de Mai, Marseille