Archives du mot-clé Régis Pinault

«Regarder la mer» de Marcel Dinahet, « État second » de Régis Pinault et « La Playa del Sordo » d’Olivier Bartoletti au CRAC à Sète

Du 26/10/2012 au 13/01/2013, pour sa saison d’automne, le CRAC Languedoc-Roussillon présente trois artistes qui proposent chacun une exposition personnelle.

Si à première vue, tout diffère entre ces trois artistes,  ils ont en commun la question du paysage de “ l’endroit du regard ”. Ils s’interrogent sur la place de l’artiste, mais aussi sur celle du public.

L’exposition Marcel Dinahet, Régis Pinault, Olivier Bartoletti en images, 2012. Vidéo Aloïs Aurelle, © CRAC LR.

«Regarder la mer» de Marcel Dinahet

L’œuvre de Marcel Dinahet est étroitement liée au littoral. Depuis le début des années 1980, il parcourt les paysages terrestres et sous-marins avec sa caméra. La démarche de Marcel Dinahet serait celle d’un arpenteur qui explore la face cachée du familier. Pour son exposition intitulée Regarder la mer, l’artiste réalise un projet sur le littoral languedocien (vidéos et photographies) augmenté d’une performance chorégraphiée avec la participation des danseurs du Centre National Chorégraphique Montpellier Languedoc-Roussillon. Il présente plusieurs autres dispositifs vidéos parmi lesquels seront programmées deux séances de projection de «Finisterrae», film de Jean Epstein de 1929.

Né en 1943 à Plouigneau, Finistère, Marcel Dinahet vit et travaille à Rennes.
Son site : www.dinahet.net

« État second » de Régis Pinault


Sous l’intitulé État second, l’exposition de Régis Pinault propose un paysage mental construit à partir d’un ensemble d’objets de taille humaine dispersés dans plusieurs espaces considérés comme un seul plateau technique de théâtre ou de cinéma. L’artiste associe à ce projet deux œuvres réalisées en collaboration avec les artistes Ann Veronica Janssens « Pick up » et Valérie du Chéné « Vision de nuit ». La particularité du projet de Régis Pinault est d’impliquer le visiteur dans son processus de réflexion. État second est un travail sur la perception qui joue sur la défocalisation du regard

« La Playa del Sordo » d’Olivier Bartoletti

Au premier étage,  la project-room est dédiée au projet d’Olivier Bartoletti : La Playa del Sordo. L’artiste sillonne les plages, son exploration est de l’ordre de la quête. Depuis 2002, Olivier Bartoletti a délocalisé son atelier sur le littoral méditerranéen où il vit, entre la France ( Languedoc-Roussillon) et l’Espagne (Catalogne), afin de prendre en compte dans sa pratique le territoire environnant. « J’ai réglé l’économie de ma pratique de façon à créer les conditions qui me permettent d’articuler une critique de la représentation par la production d’objets esthétiques qui sont le fruit d’une expérience singulière d’art et de recherche : une ego/géo-politique. » Olivier Bartoletti

Il est né en 1973 à Montpellier. Il vit et travaille à Barcelone et en Camargue.
Son site : http://byben.free.fr/bartoletti/index.htm