Archives du mot-clé Portrait

René Seyssaud – L’ivresse de la couleur | Palais des Arts à Marseille

EXPOSITION René Seyssaud au PALAIS DES ARTS

La Fondation Regards de Provence rend hommage au peintre marseillais René Seyssaud (1867-1952). Peintre de paysages, scènes champêtres, natures mortes et marines, son œuvre illustre une ardente et puissante personnalité. Elle se situe, entre le Fauvisme, pour l’intensité de ses coloris, et l’Expressionnisme, pour l’extrême force de sa vision de la nature réaliste, soulignant le vrai des émotions directes de l’artiste.
Plus de 80 peintures sont réunies jusqu’au 18 novembre 2012 au Palais des Arts à Marseille.

Tous les jours de 10h à 18h
Tarif normal : 5 € – Tarifs réduits : 4 € – 2,80 € – 2 €.
Visite commentée gratuite, hors groupe, dimanche et lundi à 10h30.
Visite commentée mardi, jeudi, samedi et dimanche à 15h, 4 €/ personne.
Visite commentée sur rendez-vous du lundi au vendredi, 4 €/ personne.

En savoir plus :
sur l’expo :  René Seyssaud – L’ivresse de la couleur
sur le peintre et l’oeuvre :

Publicités

Les instants sublimés du peintre néo-impressioniste belge Rysselberghe | Culturebox

See on Scoop.itExpositions Montpellier et région

Le musée de Lodève expose jusque au 21 Octobre le peintre belge Théo Van Rysselberghe sous le titre « L’ instant sublimé »: l’ occasion de découvrir un artiste néo-impressioniste et pointilliste qui ne mérite pas de rester méconnu ou mal connu.

See on www.francetv.fr

Jean Cocteau, unique et multiple – Bientôt au Musée Fabre – Montpellier

Jean Cocteau, unique et multiple
Bientôt au Musée Fabre – Montpellier du 12 Mai 2012 au  2 Septembre 2012

Musée Fabre - Montpellier : Jean Cocteau, unique et multiple

Le musée Fabre de Montpellier Agglomération met à l’honneur aujourd’hui, en partenariat avec l’université Paul Valéry Montpellier III et grâce au soutien du Comité Cocteau, Jean Cocteau, unique et multiple, une exposition consacrée à cet artiste pour qui la poésie était au-dessus de tout.

Du 12 mai au 2 septembre 2012, une sélection du fonds de l’université Paul Valéry, faite d’affiches, de dessins, livres illustrés, photos, manuscrits, objets, séquences de films inédites, est à découvrir dans la salle des modernes et la salle Jean Hugo du musée. Cette exposition, menée sous le commissariat des professeurs Pierre Caizergues et Christian Rolot, est soutenue par Pierre Bergé, Président du Comité Cocteau et titulaire exclusif du droit moral sur l’œuvre de Jean Cocteau. Le fonds Cocteau de l’université Paul Valéry a été créé en 1989 à l’occasion du centenaire de la naissance du poète, et n’a cessé depuis lors de s’enrichir au point de devenir, avec ses quelque six mille trois cents pièces, l’un des fonds parmi les plus riches et les plus prestigieux sur Jean Cocteau et son époque.

Musée Fabre – Montpellier Agglomération : Jean Cocteau, unique et multiple.

Die Brucke – Musée de Grenoble

Die Brucke – Aux origines de l’expressionnisme

Musée de Grenoble Du 30 mars au 17 juin 2012

Grâce à un prêt exceptionnel de 130 œuvres en provenance du Brücke-Museum de Berlin, le musée de Grenoble consacre une exposition à Die Brücke (le pont).
Die Brücke est le premier mouvement d’avant-garde allemand et l’initiateur d’un des courants artistiques majeurs du XXe siècle : l’expressionnisme.
Créé à Dresde en juin 1905 par Ernst Ludwig Kirchner, Fritz Bleyl, Karl Schmidt-Rottluff et Erick Heckel et rejoint ensuite notamment par Max Pechstein, Emil Nolde, Cuno Amiet et Otto Mueller, ce groupe se définit avant tout par son rejet de l’art académique.

Influencés par les œuvres de Van Gogh et de Munch autant que par les arts primitifs, ces artistes traduisent dans un style aux couleurs éclatantes et au graphisme résolument outré le rythme trépidant de la vie, celui du monde des origines en communion avec la nature comme celui des grandes villes et de leur atmosphère enfiévrée.

Via www.museedegrenoble.fr

Vincent Bioulès, au musée Fabre

Vincent Bioulès, une donation au musée Fabre

Montpelliérain, Vincent Bioulès est une figure de l’art contemporain. Membre fondateur du groupe Supports/Surfaces au début des années 1970. Il reviendra assez vite à la figuration.
Familier du musée Fabre depuis son enfance, il a décidé d’offrir au musée ses dessins et ses carnets. Il s’inscrit ainsi dans la continuité des François-Xavier Fabre, Antoine Valedeau, Alfred Bruyas, des familles Bazille et Cabanel et plus récemment Pierre Soulages.

Le musée Fabre célèbre cet évènement par une exposition des œuvres déjà présentes dans les collections et par la présentation d’une sélection des 741 dessins, 52 portraits et 515 carnets qui constituent cette donation.

Musée Fabre – 5 Novembre 2011 – 12 Février 2012
Salles 49 à 52 (1er étage), salles 41 et 42 (2e étage).