Archives du mot-clé Gilles Mora

Denis Roche, Photolalies, 1964-2010

Jusqu’au 14 février 2016, le Pavillon Populaire présente « Photolalies, 1964-2010 », une rétrospective du travail photographique de Denis Roche, poète et éditeur reconnu, photographe singulier, inclassable, pour qui « l’acte photographique » est un moment de liberté, une quête du plaisir.

Denis Roche, Photolalies, 1964-2010. Pavillon Populaire, Montpellier
Denis Roche, Photolalies, 1964-2010. Pavillon Populaire, Montpellier

Avec Gilles Mora, Claude Nori et Bernard Plossu, il fut un des fondateurs des Cahiers de la photographie, en 1980. Le directeur artistique du Pavillon Populaire assure naturellement le commissariat de cette exposition. Pendant presque une année, les deux amis ont travaillé sur ce projet avec comme fil conducteur la liberté absolue avec laquelle Denis Roche pratiquait la photographie.

Françoise Peyrot-Roche et Gilles Mora au Pavillon Populaire, Montpellier
Françoise Peyrot-Roche et Gilles Mora au Pavillon Populaire, Montpellier

Après la disparition de Denis Roche en septembre dernier, sa femme, Françoise, a accompagné le projet jusqu’à son terme en souhaitant que « la tonalité générale de l’exposition soit heureuse et qu’elle rende compte de ce qu’avait été le plaisir de photographier pour Denis Roche».

Denis Roche, 7 août 1994 - Autoportrait, - 30x40cm © Denis Roche
Denis Roche, 7 août 1994 – Autoportrait, – 30x40cm © Denis Roche

Le parcours s’achève avec ces citations du photographe qui résument à la fois sa pratique artistique et les « couleurs » de ces « Photolalies », exposées à Montpellier :

« Toute photographie est un récépissé de liberté.
Aucune autre activité humaine ne possède cette charge de bonheur-là : autant de bonheur, n’importe où, n’importe quand, autant de fois qu’on veut. L’amour connaît des creux, pas la photo.
Encore un effort, citoyens, et vous saurez bientôt ce qu’est la liberté… »

Pour rendre compte du moment de liberté qu’était la photographie de Denis Roche, la quête du plaisir de l’acte photographique, le parcours de l’exposition ne propose ni approche chronologique ou thématique, ni de circuit de visite…

« Photolalies, 1964-2010 » affirme sa volonté d’être « une invitation au voyage dans le pays de liberté de Denis Roche, des éclats d’images pour une exposition éclatée [qui souhaite restituer], en reflet, le visage libre du photographe ».

Ce pari est, sans aucun, doute une réussite. Le visiteur construit sans difficulté son expérience de visite à partir de quelques regroupements et en explorant certains chemins autour de repères biographiques, d’approches formelles parfois érudites et quelquefois singulières et surtout des utilisations débridées et inventives de l’appareil photographique de Denis Roche.

Denis Roche, 27 décembre 1990Madurai, Inde - 30x40cm. © Denis Roche
Denis Roche, 27 décembre 1990Madurai, Inde – 30x40cm. © Denis Roche

« Photolalies, 1964-2010 » mérite un passage par le Pavillon Populaire à Montpellier. La découverte du travail de Denis Roche est un réel plaisir.

Lire la suite Denis Roche, Photolalies, 1964-2010

Publicités

La vie en Kodak – Colorama publicitaires de 1950 à 1970

Jusqu’au 17 mai 2015, le Pavillon Populaire présente à Montpellier La vie en Kodak – Colorama publicitaires de 1950 à 1970. Pour la première fois en France, cette exposition propose de découvrir, en 80 photographies couleur, les gigantesques images panoramiques que Kodak a exposées, entre 1950 et 1990, dans le hall de la gare de Grand Central, à New York.

Naturellement, il était impossible de présenter ces panoramiques comme les originaux aux dimensions exceptionnelles ( 18 x 5,5 mètres) et dont les 100 m² étaient rétroéclairées par un kilomètre de tubes lumineux.  Le Pavillon Populaire tente d’évoquer l’esprit de ce spectacle visuel avec une projection, de montrer la place de ces images dans la stratégie publicitaire de Kodak, et comme outil idéologique et expression d’une certaine Amérique.

Sterling Gardens, Tuxedo, New York, 1969, Colorma 319 ---½ Kodak _1
Sterling Gardens, Tuxedo, New York – 1969 Colorama n° 319 – (image présentée à Grand Central, NYC en février 1969) © KODAK/photo, Norman KERR – DR

La vie en Kodak a été conçue en partenariat avec le musée Nicéphore Niépce de Chalon-sur-Saône. Son conservateur, François Cheval en assure le commissariat avec Gilles Mora, directeur artistique du Pavillon Populaire.

La vie en Kodak - Gilles Mora et Francois Cheval_1
Gilles Mora et Francois Cheval, commisaires de l’exposition La vie en Kodak au Pavillon Populaire, Montpellier

Les tirages ont été réalisée à partir d’Ektachrome d’époque recueillis par le musée Nicéphore Niépce.
Le catalogue, édité par Hazan, reproduit avec fidélité les tirages exposés. Ils sont accompagnés par deux articles analytiques très intéressants signés par les deux co-commissaires.

Lire la suite La vie en Kodak – Colorama publicitaires de 1950 à 1970

Aaron Siskind – Une autre réalité photographique

Jusqu’au 22 février 2015, Le Pavillon Populaire présente à Montpellier Aaron Siskind – Une autre réalité photographique. Cette remarquable exposition, conçue par Gilles Mora, rend compte avec intelligence de l’itinéraire de Siskind, de sa complexité, mais aussi de sa cohérence. Avec  près de deux cent cinquante tirages originaux et de nombreux inédits, il montre avec talent que si l’œuvre est exigeante, sa réputation intellectualiste et élitiste est très exagérée. Au contraire, elle est, par bien des aspects, chaleureuse, sensible et quelquefois sensuelle.

On connaît les excellentes conditions d’exposition offerte par le Pavillon Populaire. Le parcours de l’exposition, fluide et très pédagogique, reprend l’articulation du catalogue qui l’accompagne. L’accrochage est particulièrement réussi : les photographies d’une même série sont opportunément regroupées par deux trois ou quatre. Les rapprochements et les enchaînements sont éclairants et servent le propos du commissaire. La scénographie très sobre est au service de l’œuvre présentée. L’éclairage très soigné, n’évite malheureusement pas quelques reflets, en particulier dans les petites salles du rez-de-chaussée.
Les textes de salles (en français et en anglais) donnent les éléments essentiels pour comprendre l’itinéraire du photographe. Complétés par une biographie, ils sont repris dans le livret remis gratuitement au visiteur.
Le catalogue édité par Hazan est remarquable. Les essais de Gilles Mora et les deux textes d’Aaron Siskind sont enrichissants. Les reproductions d’excellente qualité sont accompagnées en annexe par des notices complètes.

Aaron Siskind - Une autre réalité photographique, Pavillon Populaire, Montpellier, 2014
Gilles Mora. Aaron Siskind – Une autre réalité photographique, Pavillon Populaire, Montpellier, 2014

Il faut donc remercier Gilles Mora et son équipe pour l’intérêt et qualité de cette exposition qui devrait combler les passionnés de photographies, comme tous les amateurs d’art. En avant première à Montpellier, Aaron Siskind – Une autre réalité photographique devrait être ensuite présentée aux Etats-Unis.

L’exposition a été réalisée en collaboration avec le Center for Creative Photography de Tuscon, Arizona et avec le soutien de l’Aaron Siskind Foundation, New York.

Lire la suite Aaron Siskind – Une autre réalité photographique