Archives du mot-clé abstraction lyrique

Gutaï , l’abstraction lyrique et l’art informel dans les collections du musée Cantini

Jusqu’au 17 mai prochain, le Musée Cantini présente un nouvel accrochage de ses collections d’art moderne. Les espaces du rez-de-chaussée proposent une intéressante sélection d’œuvres qui illustrent différentes tendances de l’abstraction, dans la deuxième moitié du XXème siècle.

Musée Cantini, Marseille, RDC, Galerie
Musée Cantini, Marseille, RDC, Galerie

À quelques exceptions, l’accrochage respecte une progression chronologique. La nature des espaces, la hauteur des cimaises, dans la galerie, et dans la vaste salle au centre du parcours, ont inévitablement imposé l’accrochage de certaines œuvres. Les rapprochements qui ont pu être réalisés sont, dans l’ensemble, plutôt réussis d’un point de vue esthétique. Cependant,  ils peuvent parfois conduire à quelques confusions.

Musée Cantini, Marseille, vue de l'exposition Collections d'Art Moderne, RDC- grande salle - mur d'entrée_1
Musée Cantini, Marseille, vue de l’exposition Collections d’Art Moderne, RDC- Grande salle

Une partie des œuvres présentées sont brièvement commentées dans le livret de visite disponible gratuitement à l’entrée du musée. Il s’agit des notices extraites du « Guide des collections », publié en 2013. On regrette l’absence d’autres outils d’accompagnement de la visite, et  surtout d’un site internet digne de ce nom qui offre au visiteur des informations complémentaires pour préparer et enrichir sa visite. Si la collection du musée est gérée informatiquement, elle n’est malheureusement pas consultable en ligne, comme celles de nombreux autres musées et centre d’art contemporains…

Musée Cantini, Marseille, vue de l'exposition Collections d'Art Moderne, RDC- Petite salle
Musée Cantini, Marseille, vue de l’exposition Collections d’Art Moderne, RDC- Petite salle

L’exposition fait une large place aux œuvres du groupe japonais Gutaï. En effet, les 17 toiles de ces artistes représentent la moitié de l’ensemble proposé dans les espaces du rez-de-chaussée. Si le texte d’introduction, à l’entrée du musée, n’insiste pas particulièrement sur ce mouvement, on aurait aimé avoir plus d’informations sur ce groupe dans le parcours de visite.  Nous devons ici remercier l’équipe scientifique du musée pour son accueil chaleureux et les réponses précises qu’il a fournies à nos interrogations.

Souhaitons aux musées de la ville de Marseille une rapide évolution de leur offre numérique sur l’internet et les réseaux.

Lire la suite Gutaï , l’abstraction lyrique et l’art informel dans les collections du musée Cantini