Archives pour la catégorie Archives

Jakob Tuggener au Pavillon Populaire

Derniers jours pour voir ou revoir l’exposition Jakob Tuggener : Fabrik : une épopée industrielle 1933-1953 présentée par le Pavillon Populaire à Montpellier.

Malheureusement, nous n’avons pas pu donner ici toute la place que cette exposition mérite.
On vous invite donc, même tardivement, à suivre les pas de Bertie pour découvrir un univers industriel qui a marqué le paysage économique et social des années 1930 à 1950 et dont le photographe suisse nous livre une vision très personnelle, subjective et pessimiste.

L’exposition montre avec intelligence le caractère novateur du travail de Jakob Tuggener, et en particulier son intérêt  pour les maquettes de livres qu’il construit comme de véritables moments cinématographiques.

Jakob Tuggener, Fabrik - une épopée industrielle 1933-1953, Pavillon Populaire à Montpellier. Photo : Pavillon Populaire
Jakob Tuggener, Fabrik – une épopée industrielle 1933-1953, Pavillon Populaire à Montpellier. Photo : Pavillon Populaire

Avant la clôture de l’exposition, le 18 octobre, le Pavillon Populaire propose quatre dernières visites commentées : le vendredi 16 octobre à 16h et le samedi 17 octobre à 11h, 14h30 et 16h

Commissariat : Martin Gasser, Conservateur, Fotostiftung Schweiz (Suisse)
Catalogue aux édition Hazan

En savoir plus :
Sur la page du Pavillon Populaire sur le site de la Ville de Montpellier
Sur la page Facebook du Pavillon Populaire
Jakob Tuggener sur le site de la Fondation Suisse pour la photographie à Winterthour (Fotostiftung Schweiz)

Publicités

Crash à la galerie At Down

Les amateurs de Street Art (toujours plus nombreux à Montpellier) ne manqueront pas l’exposition personnelle de John Matos aka Crash que la galerie At Down présente du 21 octobre au 25 novembre 2015 à Montpellier… Un rendez-vous que les passionnés le manqueront pas !

Crash, Negra Bella, 2015
Crash, Negra Bella, 2015. Aérosol sur toile. 61 x 61 cm. Galerie At Down

On ne doute pas que ceux qui ont un intérêt marqué pour la Figuration Libre soient très intéressés par cette proposition. Rappelons que Crash, figure historique du Graffiti, a participé à la mythique exposition « 5/5 Figuration Libre, France / USA », présentée à l’ARC, Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, sous la direction de Suzanne Pagé, à l’hiver 1984-1985. Les murs et espaces de l’ARC étaient alors envahis par les œuvres de Jean-Michel Basquiat, Keith Haring, Kenny Scharf, Tseng Kwong Chi, Rémi Blanchard, François Boisrond, Robert Combas, Hervé et Richard Di Rosa, Louis Jammes … et John Matos Crash.
Ce moment historique est largement évoquée la dernière partie de l’exposition  « Figuration Libre – Historique d’une aventure », présentée au musée Paul Valéry à Sète, jusqu’au 15 novembre.

Les amateurs et les collectionneurs des premières heures se rappellent que John « Crash » Matos exposait en compagnie de  Chris « Daze » Ellis, il y a 25 ans à la galerie Structures, en juin et juillet 1990 ! (Merci à Nicolas Pinelli et à la galerie pour  ces documents et ce morceau de l’histoire du Graffiti à Montpellier !)

Cependant, il ne faut pas s’attendre à voir des œuvres historiques de Crash à la galerie At Down. On pourra plutôt apprécier des toiles récentes de l’artiste américain.

Une sérigraphie et un livre sont édités à l’occasion de cette exposition.

Crash, éditions Les presses littéraires, dans la collection « L'art du graffiti », dirigée par la galerie At Down
Crash, éditions Les presses littéraires, dans la collection « L’art du graffiti », dirigée par la galerie At Down

À lire ci-dessous la présentation de la galerie At Down.

Vernissage le mardi 20 octobre à 18h en présence de l’artiste

En savoir plus :
Sur le site de la galerie At Down
Sur la page Facebook de la galerie At Down
Sur le site de John Matos Crash

Interview de John « Crash » Matos  par  Anna Bochu. Galerie Brugier-Rigail. Paris, juillet 2014

Lire la suite Crash à la galerie At Down

Retour sur Drawing Room 015

Après le festival Tropisme et les Boutographies, voici donc Drawing Room 015, le salon du dessin contemporain de Montpellier installé à La Panacée. On ne reviendra pas ici sur ces « accueils » et sur la réduction de la programmation de La Panacée qu’ils ont entraînée.

À l’évidence, les organisateurs de Drawing Room 015 ne semblent pas regretter le Carré Sainte-Anne. Les conditions d’accueil à La Panacée sont excellentes. Le salon bénéficie d’une partie des cimaises installées  pour la dernière exposition et la grande salle, sur la droite du patio, a été opportunément cloisonnée de manière à offrir des espaces confortables aux galeries présentes. À de très rares exceptions, l’éclairage est d’excellente qualité.

Toutefois, l’occupation de l’espace par cette 6° édition de Drawing Room reste très sage et un peu routinière. Dans les volumes de La Panacée, on retrouve peu ou prou la logique des stands parallélépipédiques communs aux foires d’art contemporain. Pas de perspectives audacieuses, ni de présentations innovantes, comme on a pu en voir à Art-O-Rama.

Pour cette édition, l’organisation du salon avait annoncé une sélection des galeries sur la base de « projets curatoriaux »… Il faut bien constater qu’il ne s’agissait là que d’un jargon dans l’air du temps, fréquent chez les organisateurs de foires… À la question « Qu’est-ce qui relie ces diverses propositions artistiques ? » on retiendra cette réponse spontanée et frappée du coin du bon sens du galeriste Bernard Jordan «  Et bien, c’est moi ! » N’est-ce pas suffisant ?
Naturellement, on évitera de confronter « projet curatorial » annoncé dans le dossier de presse et la présentation sur le salon, dans compte rendu de visite ci-dessous, …

Si l’ensemble offre quelques belles surprises, on retrouve souvent des œuvres récemment vues dans la région. Il faut souligner la qualité des accrochages. Cependant, il manque à Drawing Room des participations nationales ou internationales plus marquantes pour être plus qu’une manifestation locale ou régionale et atteindre un niveau plus attractif pour les amateurs comme pour les collectionneurs…  En deux éditions, Paréidolie le salon international du dessin contemporain de Marseille est devenu un événement majeur qui marque la rentrée dans le sud de la France avec Art‑O-Rama, la Nuit des galeries et les multiples vernissages qui les accompagnent… Une inévitable concurrence que Drawing Room ne peut ignorer…
On suivra donc avec intérêt la réflexion sur la construction d’un réseau, annoncé par Christian Laune, lors de l’ouverture du salon, un peu sur le modèle de Marseille-Expos ou de Botox(s) à Nice… On en reparlera prochainement.

Les informations pratiques sont sur la page Facebook et sur le site de Drawing Room.
Les expositions qui accompagnent Drawing Room feront l’objet d’autres billets.

Lire la suite Retour sur Drawing Room 015

Daniel Dezeuze – Dessins au FRAC LR

Le FRAC Languedoc Roussillon présente, du 8 octobre au 5 décembre 2015, une cinquantaine de dessins, la plupart de grand format , de Daniel Dezeuze.

« Dessins – Daniel Dezeuze», vue de l’exposition au Frac Languedoc-Roussillon, Montpellier, 07/10 – 05/12/2015. Photo Pierre Schwartz. © Adagp, Paris 2015
« Dessins – Daniel Dezeuze», vue de l’exposition au Frac Languedoc-Roussillon, Montpellier, 07/10 – 05/12/2015. Photo Pierre Schwartz. © Adagp, Paris 2015

Un ensemble remarquable et des découvertes passionnantes, malheureusement desservies par des reflets multiples sur les verres de protection. Impossible de regarder les dessins de face et de s’en approcher sans voir son portrait s’y refléter. Toutefois, on ne peut pas en faire le reproche au FRAC. En effet, les dessins sont arrivés montés dans leur cadre depuis l’atelier de Daniel Dezeuze.

On lira ci-dessous, le texte de présentation par Emmanuel Latreille, directeur du Frac Languedoc-Roussillon et commissaire de l’exposition.

Cette exposition est une des manifestations qui accompagne Drawing Room 015, salon du dessin contemporain de Montpellier.

« Dessins – Daniel Dezeuze», vue de l’exposition au Frac Languedoc-Roussillon, Montpellier, 07/10 – 05/12/2015. Naissance du Dessin, 1976. Photo Pierre Schwartz. © Adagp, Paris 2015
« Dessins – Daniel Dezeuze», vue de l’exposition au Frac Languedoc-Roussillon, Montpellier, 07/10 – 05/12/2015. Naissance du Dessin, 1976. Photo Pierre Schwartz. © Adagp, Paris 2015

En savoir plus :
Sur le site Art Contemporain en Languedoc Roussillon
Sur la page Facebook du FRAC Languedoc Roussillon
Sur le site de Daniel Dezeuze

Lire la suite Daniel Dezeuze – Dessins au FRAC LR

Écran total à La Fenêtre

Du 8 octobre au 12 décembre 2015, Le Centre D’art La Fenêtre présente  Écran total , une exposition de design graphique de L’Atelier Tout va bien.

L’Atelier Tout va bien est un jeune studio de design graphique de Dijon. Son projet est conçu en deux volets dont la deuxième partie Indice deux sera présentée à la galerie My Monkey à Nancy,du 19 novembre au 24 décembre 2015.

On lira ci-dessous la présentation d’Écran total par le Centre D’art La Fenêtre 

Vernissage, jeudi 8 octobre à partir de 18h

En savoir plus :
Sur le site du Centre D’art La Fenêtre
Sur la page Facebook du Centre D’art La Fenêtre 
Sur le site de L’Atelier Tout va bien

Lire la suite Écran total à La Fenêtre