Archives pour la catégorie Actuellement

Expo 8 « Odyssée »

Bientôt la N°5 Galerie à Montpellier présente « Odyssée» une exposition d’Armelle de Sainte Marie. On revient éventuellement sur cette proposition après une visite.

Publicités

Graffitage « Peinture partagée » le samedi 21 mai 2016

On a plusieurs fois apprécié le travail de Yann Dumoget et en particulier sa récente exposition « More is not enough » pour la Z.A.N gallery à Sète.
On append donc avec intérêt « Peinture partagée », sa performance participative, le 21 mai prochain à la Numéro 5 Galerie à Montpellier…

ATTENTION ! AVIS AUX ABONNÉS VIA WORDPRESS.COM

IMPORTANT : LA REDIRECTION DU SITE SUR WORSPRESS.COM VERS http://www.enrevenantdelexpo.com/ EST SUPPRIMÉE.
ELLE ÉTAIT EN PLACE DEPUIS 2 ANS.
PENSEZ A MODIFIER VOS LIENS… SI CE N’EST TOUJOURS PAS FAIT.

Dans les opérations de transfert en cours, les outils de migration des abonnés ne sont  pas parfaits pour ceux qui suivent les nouvelles publications de « En revenant de l’expo ! » via une souscription WordPress.com

Vous continuerez à voir les nouveaux billets dans le Reader, mais vous ne serez plus avertis par email.
Pour cela, il faut vous  abonner sur le nouveau site : http://www.enrevenantdelexpo.com/ (Widget « Abonnement » sur la sidebar à droite des pages et des articles.

Normalement, les abonnés par email continueront à recevoir une notification par email à chaque nouvelle publication.

Le murmure de la matière à la Barak

Du 15 janvier au 12 février 2016, La Barak accueille Le murmure de la matière, une exposition photographique interactive et sonore avec des photographies de Didier Cot, des échantillons  sonores de Bruno Navarra et Didier Cot et une composition algorithmique de Luc Marty.

À la lecture de l’invitation pour le vernissage, ce projet annonce « une démarche acousmatique singulière » construite à partir d’ « une vingtaine de photographies noir et blanc grand format 60x80cm illuminée en lumière UV représentant le monde de l’infiniment petit. Le spectateur entre dans l’intimité de la matière baigné dans une lumière bleue, évoquant ce monde invisible à nos yeux, cette ambiance est renforcée par une musique issue de données expérimentales d’analyse de la matière. Des bornes interactives permettent au spectateur d’être acteur de cette expérience ».

On lira ci-dessous une présentation de Le Bruit des Atomes ou Le Murmure de la Matière  extraite du site dédié au projet .

Ouvert au public du mercredi au samedi de 14h à 18h30
Vernissage le 15 janvier à 18h30

En savoir plus :
Sur le site dédié au projet Le Murmure de la Matière
Sur le site de A La Barak
Sur la page Facebook de A La Barak

Lire la suite Le murmure de la matière à la Barak

Se souvenir des Belles Choses au MRAC

Du 17 janvier au 17 avril 2016, le MRAC (Musée régional d’art contemporain Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées) présente à Sérignan une sélection d’œuvres du FRAC LR dans une exposition intitulée Se souvenir des Belles Choses.

Pour ce premier événement  de l’année 2016, Sandra Patron directrice du MRAC et commissaire de l’exposition rassemble une soixantaine d’oeuvres du Frac LR « autour de l’idée de mémoire active, celle du spectateur comme celle des oeuvres elles-mêmes et des artistes qui les créent ».

Au printemps 2016, le MRAC inaugurera une extension. Ses surfaces d’expositions augmenteront de 25%. De nouvelles réserves accueilleront  un dépôt exceptionnel du Centre national des arts plastiques (Cnap). L’espace libraire sera repensé par le designer Erwan Mevel. Une œuvre pérenne commandée à  Bruno Peinado, « Il faut reconstruire l’Hacienda ou comment moins par moins égal à plus » sera dévoilée et accompagnée d’une exposition personnelle de l’artiste.

Dans ce moment de transformation importante du musée, Sandra Patron semble convoquer artistes et œuvres d’art pour s’interroger et nous questionner sur la place du musée dans la construction et l’activation de la mémoire :

  • « Que reste-t-il dans nos mémoires de nos expériences passées, qu’elles soient collectives ou individuelles, et comment notre mémoire peut-elle s’activer dans le futur ?
  • Comment notre relation au présent se forge-t-elle en partie de l’expérience ou de la connaissance d’un passé révolu ?
  • Par quels moyens l’histoire de l’art active-t-elle des strates successives du passé pour se constituer et se renouveler ? 
  • Comment le musée, en tant qu’espace identifié et construit, organise-t-il dans le temps et l’espace cet accès au voir et au savoir ? »

Faut-il entendre dans le titre choisi, Se souvenir des Belles Choses, un écho au film de Zabou Breitman, sortie en 2002 ? Doit-on imaginer un parallèle entre le MRAC et  le centre de mémoire « Les Écureuils » ?

On en reparle après le vernissage…
À lire ci-dessous, le texte de présentation de l’exposition, extrait du dossier de presse.

Avec des œuvres de :
Matthew Antezzo • Cécile Bart  • Abdelkader Benchamma  • Benoît Broisat  • Julien Crépieux  • Simone Decker  • Philippe Decrauzat  • Erik Dietman  • Fred Eerdekens  • Emmanuelle Etienne  • Omer Fast  • Joan Fontcuberta  • Ross Hansen  • Pierre Joseph  • Véronique Joumard  • Zilvinas Kempinas  • Suzanne Lafont  • Perrine Lievens  • Rafael Navarro  • Douglas Gordon/ Rirkrit Tiravanija  • Walid Raad  • Man Ray  • Samuel Richardot  • Christian Robert-Tissot  • Yvan Salomone  • August Sander  • Patrick Van Caeckenbergh.

Commissariat: Sandra Patron

En savoir plus :
Sur le site du MRAC
Sur la page Facebook du MRAC

Lire la suite Se souvenir des Belles Choses au MRAC