ATTENTION ! AVIS AUX ABONNÉS VIA WORDPRESS.COM

IMPORTANT : LA REDIRECTION DU SITE SUR WORSPRESS.COM VERS http://www.enrevenantdelexpo.com/ EST SUPPRIMÉE.
ELLE ÉTAIT EN PLACE DEPUIS 2 ANS.
PENSEZ A MODIFIER VOS LIENS… SI CE N’EST TOUJOURS PAS FAIT.

Dans les opérations de transfert en cours, les outils de migration des abonnés ne sont  pas parfaits pour ceux qui suivent les nouvelles publications de « En revenant de l’expo ! » via une souscription WordPress.com

Vous continuerez à voir les nouveaux billets dans le Reader, mais vous ne serez plus avertis par email.
Pour cela, il faut vous  abonner sur le nouveau site : http://www.enrevenantdelexpo.com/ (Widget « Abonnement » sur la sidebar à droite des pages et des articles.

Normalement, les abonnés par email continueront à recevoir une notification par email à chaque nouvelle publication.

Publicités

Bientôt des changements pour « En revenant de l’expo ! »

En revenant de l’expo ! va très bientôt changer d’hébergement. À cette occasion, l’organisation des contenus et l’interface utilisateur seront en partie modifiés. L’objectif est d’offrir plus de souplesse à l’administration et d’améliorer  l’« expérience-utilisateur »…

Cette transition exige un peu de temps. Pendant une semaine à dix jours, aucun nouveau billet ne sera publié. Les chroniques à propos des dernières  visites d’expositions ( MRAC, MuCEM, lieux d’art et galeries à Montpellier) seront mises en ligne sur le nouveau site.

À très bientôt sur enrevenantdelexpo.com !

Arrivée de Nicolas Bourriaud à Montpellier

Retenu par une visite de presse au MuCEM à l’occasion de Made in Algeria, nous n’avons pas pu assister à la présentation de Nicolas Bourriaud, nouveau responsable du projet du Centre d’art contemporain et directeur artistique de la Panacée, hier dans les locaux de Montpellier Métropole.

Cependant, la nature  de l’événement nous  conduit à reproduire ci-dessous le communiqué de presse de la métropole.  On encourage surtout  nos lecteurs à lire le compte rendu de cette rencontre par Jean-Paul Guarino sur le site de la revue Offshore. On en extrait le paragraphe qui a particulièrement retenu notre attention :

« (…) Cela laisse aussi du temps à Nicolas Bourriaud. Mais un autre temps. Un temps qui est une donnée de son projet et non un temps d’impatience ou d’hésitation, un temps aussi offert aux autres. Oui, bonne nouvelle pour tous ceux qui voudront réfléchir, parler et dire. Des professionnels – de l’art et pas seulement – seront invités à débattre et les « citoyens »  seront – à égalité – entendus. Un temps de concertation ».

Ceci laisse entrevoir une approche plutôt participative dans la définition de ce futur Centre d’art contemporain. Toutefois, souhaitons que ces échanges prochains n’ignorent pas le public, les amateurs et les curieux d’art contemporain…

Nous faisons partie de ceux qui ont apprécié le travail réalisé par Franck Bauchard à la tête de La Panacée.  C’est donc  avec intérêt que l’on apprend que sa programmation artistique pour l’année 2016 est maintenue.

On attend avec beaucoup de curiosité les orientations que choisira Nicolas Bourriaud dans la direction artistique de la Panacée. Ce lieu restera-t-il le Centre de Culture Contemporaine où s’hybridaient les productions artistiques, scientifiques, littéraires ou philosophiques avec de multiples regards et des interrogations souvent novateurs sur ce qui construit nos cultures contemporaines ?

En savoir plus :
Sur le site de la revue Offshore
Sur le site de La Tribune Objectif Languedoc
Lire la suite Arrivée de Nicolas Bourriaud à Montpellier

Le murmure de la matière à la Barak

Du 15 janvier au 12 février 2016, La Barak accueille Le murmure de la matière, une exposition photographique interactive et sonore avec des photographies de Didier Cot, des échantillons  sonores de Bruno Navarra et Didier Cot et une composition algorithmique de Luc Marty.

À la lecture de l’invitation pour le vernissage, ce projet annonce « une démarche acousmatique singulière » construite à partir d’ « une vingtaine de photographies noir et blanc grand format 60x80cm illuminée en lumière UV représentant le monde de l’infiniment petit. Le spectateur entre dans l’intimité de la matière baigné dans une lumière bleue, évoquant ce monde invisible à nos yeux, cette ambiance est renforcée par une musique issue de données expérimentales d’analyse de la matière. Des bornes interactives permettent au spectateur d’être acteur de cette expérience ».

On lira ci-dessous une présentation de Le Bruit des Atomes ou Le Murmure de la Matière  extraite du site dédié au projet .

Ouvert au public du mercredi au samedi de 14h à 18h30
Vernissage le 15 janvier à 18h30

En savoir plus :
Sur le site dédié au projet Le Murmure de la Matière
Sur le site de A La Barak
Sur la page Facebook de A La Barak

Lire la suite Le murmure de la matière à la Barak

Made in Algeria – Genealogie d’un territoire au MuCEM

Du 20 janvier au 2 mai 2016, le MuCEM (Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée) présente à Marseille « Made in Algeria, généalogie d’un territoire » une exposition « dédiée à la cartographie et à son développement dont la conquête et l’expansion française en Algérie ont été le moteur ».

Reinier et losua Ottens, Nouvelle carte du royaume d'Alger divisée en toutes ses provinces, Amsterdam, vers 1750 - : Provenance : Bibliothèque nationale de France © BnF
Reinier et losua Ottens, Nouvelle carte du royaume d’Alger divisée en toutes ses provinces, Amsterdam, vers 1750. Bibliothèque nationale de France © BnF

Le projet a été imaginé par le MuCEM en collaboration avec l’Institut national d’histoire de l’art (INHA), la Bibliothèque nationale de France (BnF) et avec le soutien du  Ministère de la Culture de la République et de l’Ambassade de France à Alger.

Horace Vernet, Prise de Bône, 27 mars 1832, 1835. Musée national des châteaux de Versailles et de Trianon © RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Gérard Blot
Horace Vernet, Prise de Bône, 27 mars 1832, 1835. Musée national des châteaux de Versailles et de Trianon © RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Gérard Blot

Commissariat général  est assuré par Zahia Rahmani, responsable du domaine Arts et mondialisation à l’Institut national d’histoire de l’art et Jean-Yves Sarazin, directeur du département des Cartes et plans de la Bibliothèque nationale de France.
La scénographie a été confiée à Cécile Degos.

Katia Kaméli, l'œil se noie, 2015. Collection de l'artiste © Katia Kaméli
Katia Kaméli, l’œil se noie, 2015. Collection de l’artiste © Katia Kaméli

Une conversation avec Zahia Rahmani, publiée par le récent numéro d’Art Press (429), laisse présagée une exposition particulièrement intéressante qui doit réunir « un ensemble de cartes, dessins, peintures, photographies, films et documents historiques ainsi que des œuvres d’artistes contemporains qui ont arpenté le territoire algérien ».

Zineb Sedira, Série 1 - Les terres de mon Père, 2015, série de 9 photographies. Collection de l’artiste. Courtesy Zineb Sedira et galerie Kamel Mennour, Paris © Adagp, Paris 2015
Zineb Sedira, Série 1 – Les terres de mon Père, 2015, série de 9 photographies. Collection de l’artiste. Courtesy Zineb Sedira et galerie Kamel Mennour, Paris
© Adagp, Paris 2015

L’exposition a été précédée par séminaire bimensuel à l’INHA en 2015.

On attend avec beaucoup d’intérêt cet événement. On revient sur Made in Algeria, généalogie d’un territoire après un passage au MuCEM.

À lire ci-dessous le communiqué de presse du MuCEM
Un blog très complet est dédié au programme Made in Algeria, généalogie d’un territoire . Il est hébergé sous forme d’un carnet de recherche sur le site hypotheses.org

En savoir plus :
Sur le blog Made in Algeria, généalogie d’un territoire hébergé par hypothese.org
Sur le site du MuCEM
Sur la page Facebook du MuCEM
Sur le site de la BnF
Sur le site de l’INHA

Lire la suite Made in Algeria – Genealogie d’un territoire au MuCEM