Sylvie Blocher, S’inventer autrement

Avant la publication prochaine d’une chronique sur « S’inventer autrement » de Sylvie Blocher, on partage avec plaisir cette vidéo que le CRAC LR a récemment mise en ligne.
On revient très vite sur cette exposition qui intrigue et dérange mais où l’on perçoit  une volonté « d’échange et de partage des responsabilités » entre l’artiste et personnes qui participent à ces œuvres. Une étonnante utilisation de l’humain comme matière première…

En savoir plus :
Sur le site du CRAC
Sur la page Facebook du CRAC

Traces (2)… Fragments d’une Tunisie contemporaine

Du 4 novembre 2015 au 29 février 2016, Le MuCEM accueille, dans le bâtiment Georges Henri Rivière (GHR), le deuxième volet du projet  « Traces… Fragments d’une Tunisie contemporaine ».

Traces… Fragments d’une Tunisie contemporaine - Vue de l'exposition MuCEM
Traces… Fragments d’une Tunisie contemporaine – Vue de l’exposition MuCEM

Cette deuxième partie confirme l’intérêt de ce diptyque, la pertinence et la cohérence de son propos. Dans un précédent billet, nous avions exprimé notre enthousiasme à l’égard des œuvres exposées,  et souligné la qualité d’une scénographie et d’un accrochage qui affirmaient  une volonté de « laisser l’espace libre au regard ».

C’est avec un même plaisir et une attention aussi vive que l’on a découvert les images d’Augustin le Gall, Wadi Mhiri et Houda Ghorbel, Faten Gaddes et Wassim Ghozlani, les interrogations et les émotions qu’elles suscitent.

Lors de la conférence de presse, Thierry Fabre exprimait avec justesse ce que les artistes réunis autour de « Traces… » nous apportent, dans le flot des images qui nous sont imposées  : « [Ils] éclairent les angles morts,  les choses que l’on ne voit pas, ou que l’on ne sait pas regarder… et soudain les font apparaître, c’est là où les artistes nous apprennent beaucoup ».

On remercie vivement  Sana Tamzini et Thierry Fabre pour de ce très beau projet. On souhaite que le troisième volet puisse se réaliser dans les prochains mois, en Tunisie.

Face à des expositions souvent trop riches où le regard et l’attention du visiteur finissent par s’égarer,  « Traces… Fragments d’une Tunisie contemporaine », avec sa scénographie sobre et rigoureuse, en choisissant le point de vue des images, sait respecter les œuvres et le public.

Traces… Fragments d’une Tunisie contemporaine - Vue de l'exposition au MuCEM
Traces… Fragments d’une Tunisie contemporaine – Vue de l’exposition au MuCEM

La dimension modeste du projet  accorde au visiteur le temps de poser son regard sur les œuvres…  Sans contrainte de parcours ou de discours, on  quitte naturellement une proposition pour aller vers un autre fragment de l’exposition… et l’on  peut paisiblement revenir sur ses pas et construire ainsi son expérience de visite.
Un éclairage discret et la présentation des tirages photographiques sur dibond, sans protection sous verre, offre un excellent confort.

Traces… Fragments d’une Tunisie contemporaine - Vue de l'exposition au MuCEM
Traces… Fragments d’une Tunisie contemporaine – Vue de l’exposition au MuCEM

On reproduit, dans le compte rendu de visite ci-dessous, les commentaires des commissaires et des artistes présents lors de la visite de presse et quelques propos des artistes extraits du dossier de presse.

Catalogue  sous la direction de Thierry Fabre et Sana Tamzini, coédité par Le Bec en l’air, l’Institut Français de Tunisie et le MuCEM.

On conseille vivement la visite de ce deuxième volet de « Traces… Fragments d’une Tunisie contemporaine ».

En savoir plus :
Sur le site du MuCEM
Sur la page Facebook du MuCEM
Suivre le MuCEM sur Twitter et Instagram
Sur les sites des artistes Augustin le Gall, Wadi Mhiri, Houda Ghorbel et Wassim Ghozlani
Sur les pages Facebook des artistes : Augustin le Gall, Wadi Mhiri, Houda Ghorbel, Faten Gaddes et Wassim Ghozlani

Sana Tamzini et Thierry Fabre : Conference de presse au MuCEM le 2 novembre 2015

Lire la suite Traces (2)… Fragments d’une Tunisie contemporaine