Georges Rousse, « Collectionneur d’espaces » à Campredon

Campredon, centre d’art de L’Isle-sur-la-Sorgue, présente, cet automne, « Collectionneur d’espaces », une exposition inédite de  Georges Rousse.

L’exposition présente une collection d’espaces investis par l’artiste depuis les années 80 jusqu’à nos jours : en Italie,en  Allemagne, au Luxembourg, aux États-Unis, en Corée du Sud, au Japon et en France avec une série récente au  Familistère  de Guise, où Georges Rousse est intervenu, en 2014 et 2015.

Georges Rousse, Utopia 2015. Tirage lambda sur Papier photo. 125 x 160 cm. ©Georges Rousse 2015
Georges Rousse, Utopia 2015. Tirage lambda sur Papier photo. 125 x 160 cm. ©Georges Rousse 2015

Du 24 octobre 2015 au 21 février 2016, trente-quatre photographies et dix dessins sont à découvrir sur les cimaises de Campredon.

Affiche exposition G Rousse

On garde un souvenir fort des interventions de Georges Rousse dans la région et notamment au musée Réattu à Arles, en 2006 ou encore à la station sanitaire devenue musée Regards de Provence à Marseille, en 2011. On attend donc avec intérêt cette exposition proposée par Campredon.

Dans l’espace dédié à la jeune photographie, Georges Rousse a choisi de parrainer Sandra Calligaro, une jeune photographe avec laquelle il a réalisé, en 2014, un film à Mumbai, en Inde. Elle présente 41 photographies de son projet « Afghan Dream », une série réalisée à Kaboul,entre 2011 et 2014.

Sandra Calligaro, Kaboul, Afghanistan 2013. Dimension du tirage : 43 x 54,5 cm Impression Fine Art sur papier satiné Ilford 290 grammes, contrecollée sur aluminium 1 mm
Sandra Calligaro, Kaboul, Afghanistan 2013. Dimension du tirage : 43 x 54,5 cm Impression Fine Art sur papier satiné Ilford 290 grammes, contrecollée sur aluminium 1 mm

Chronique éventuelle après un passage à L’Isle-sur-la-Sorgue.

En savoir plus :
Sur le site de Campredon, centre d’art
Sur la page Facebook de Campredon, centre d’art
Sur le site de Georges Rousse

UTOPIA / Georges Rousse au Familistère. Bande annonce du film de Christian Boustani

Publicités

Sylvie Blocher, « S’inventer autrement » au CRAC à Sète

Du 23 octobre 2015 au 31 janvier 2016, Le CRAC (Centre Régional d’Art Contemporain Languedoc-Roussillon) à Sète présente « S’inventer autrement », une exposition monographique consacrée à Sylvie Blocher, réalisée en collaboration avec le MUDAM de Luxembourg.

L’exposition s’articule autour d’une quinzaine d’installations vidéographiques récentes. Elles sont précédées par une série de dessins réalisés par l’artiste sur les unes du journal Libération.

Sylvie Blocher,Speeches 4, A More Perfect world, 2012. min 37 sec Ed. 2/3, Avec Véronique Nosbaum, Extrait de la « Convention relative au statut des réfugiés » du Haut-Commissariat des Nations Unis Aux Droits de l’Homme, 28 juillet 1951.
Sylvie Blocher,Speeches 4, A More Perfect world, 2012. min 37 sec Ed. 2/3, Avec Véronique Nosbaum,
Extrait de la « Convention relative au statut des réfugiés » du Haut-Commissariat des Nations Unis Aux Droits de l’Homme, 28 juillet 1951.

Cet ensemble est accompagné de la restitution d’un projet participatif,  « Qu’offrez-vous ? »  réalisé par Sylvie Blocher,  spécialement pour l’exposition au CRAC.

Vernissage, le vendredi 23 octobre 2015 à 18h30.

Chronique à suivre après une visite de l’exposition.

À lire ci-dessous la présentation du projet par le CRAC, des textes Sylvie Blocher à propos de certaines installations vidéo exposées et de son projet participatif. L’ensemble est extrait du dossier de presse.

En savoir plus :
Sur le site du CRAC
Sur la page Facebook du CRAC
Sur le site du MUDAM
Sur le site de Sylvie Blocher
« S’inventer autrement » sur le site d’Actes Sud
Sur le site du film « Dreams Have a Language »

Une présentation de « S’inventer autrement » au Mudam par Mirabelle TV ( Reportage, Alicia Hiblot) :

Lire la suite Sylvie Blocher, « S’inventer autrement » au CRAC à Sète