Crash à la galerie At Down

Les amateurs de Street Art (toujours plus nombreux à Montpellier) ne manqueront pas l’exposition personnelle de John Matos aka Crash que la galerie At Down présente du 21 octobre au 25 novembre 2015 à Montpellier… Un rendez-vous que les passionnés le manqueront pas !

Crash, Negra Bella, 2015
Crash, Negra Bella, 2015. Aérosol sur toile. 61 x 61 cm. Galerie At Down

On ne doute pas que ceux qui ont un intérêt marqué pour la Figuration Libre soient très intéressés par cette proposition. Rappelons que Crash, figure historique du Graffiti, a participé à la mythique exposition « 5/5 Figuration Libre, France / USA », présentée à l’ARC, Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, sous la direction de Suzanne Pagé, à l’hiver 1984-1985. Les murs et espaces de l’ARC étaient alors envahis par les œuvres de Jean-Michel Basquiat, Keith Haring, Kenny Scharf, Tseng Kwong Chi, Rémi Blanchard, François Boisrond, Robert Combas, Hervé et Richard Di Rosa, Louis Jammes … et John Matos Crash.
Ce moment historique est largement évoquée la dernière partie de l’exposition  « Figuration Libre – Historique d’une aventure », présentée au musée Paul Valéry à Sète, jusqu’au 15 novembre.

Les amateurs et les collectionneurs des premières heures se rappellent que John « Crash » Matos exposait en compagnie de  Chris « Daze » Ellis, il y a 25 ans à la galerie Structures, en juin et juillet 1990 ! (Merci à Nicolas Pinelli et à la galerie pour  ces documents et ce morceau de l’histoire du Graffiti à Montpellier !)

Cependant, il ne faut pas s’attendre à voir des œuvres historiques de Crash à la galerie At Down. On pourra plutôt apprécier des toiles récentes de l’artiste américain.

Une sérigraphie et un livre sont édités à l’occasion de cette exposition.

Crash, éditions Les presses littéraires, dans la collection « L'art du graffiti », dirigée par la galerie At Down
Crash, éditions Les presses littéraires, dans la collection « L’art du graffiti », dirigée par la galerie At Down

À lire ci-dessous la présentation de la galerie At Down.

Vernissage le mardi 20 octobre à 18h en présence de l’artiste

En savoir plus :
Sur le site de la galerie At Down
Sur la page Facebook de la galerie At Down
Sur le site de John Matos Crash

Interview de John « Crash » Matos  par  Anna Bochu. Galerie Brugier-Rigail. Paris, juillet 2014

Présentation par la galerie At Down

Crash ou John Matos, est un artiste du graffiti né dans le Bronx en 1961.
C’est à l’âge de 13 ans qu’il commence à suivre les adolescents plus âgés de son quartier vers les dépôts de trains où la nuit, les voitures métalliques se transforment en support d’expression pour la jeunesse oubliée de New York City.

Crash, New York, 1977
Crash, New York, 1977

Il est immédiatement séduit par l’adrénaline de ces actions nocturnes couplée aux perspectives artistiques que propose ce nouvel outil qu’est la bombe de peinture. Il se passionne pour la pratique du graffiti et dès lors, il ne quittera plus l’univers des « writers ».
Il devient et affirme son nom « Crash » à la fin des années 70 par ces œuvres murales explosives.

Crash devant la façade de la gallerie Fashion Moda, Bronx, années 80. Extrait du blog d’Hervé Perdriolle.
Crash devant la façade de la gallerie Fashion Moda, Bronx, années 80. Extrait du blog d’Hervé Perdriolle.

Précurseur du graffiti sur toile, il intègre dès 1981, la Fashion Moda et la galerie Sydney Janis, deux espaces mythiques du mouvement graffiti de New York. Des galeries en Europe s’intéressent également à son travail et rapidement, ses œuvres font leur entrée dans les plus grandes collections mondiales du MOMA de New York au Stedelijk Muséum d’Amsterdam.
Il se fait connaître en France en participant à l’exposition 5/5 Figuration Libre, France-USA au Musée d’art moderne de la Ville de Paris en 1984. Cette exposition mettait en regard le travail d’artistes tels que Basquiat, Combas, Keith Harring, Di Rosa… et John Matos Crash.

Crash possède une approche sans compromis sur toile.
Au fil des décennies, son style graphique a évolué mais l’artiste est resté fidèle à la peinture en bombe, au style fat cap, aux coulures et aux couleurs vives. L’œil qu’il peint depuis plusieurs années dans toutes ses compositions est devenu son « logotype ». Il fait aujourd’hui partie de son ADN artistique.

Crash, Misty, 2015. Aérosol sur toile. 51 x 51 cm. Galerie At Down
Crash, Misty, 2015.
Aérosol sur toile. 51 x 51 cm. Galerie At Down

Ainsi, avec une identité propre à lui et aisément reconnaissable, un travail en atelier conséquent, de fortes affinités et collaborations artistiques développées, une carrière reconnue au niveau mondial et une influence sur la jeune génération sans conteste, l’univers visuel de Crash réunit des vertus qui méritent toute notre attention.
Depuis son atelier basé à New York, Crash consacre pleinement son temps à la peinture

Copyright 2014 © John « Crash » Matos.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s