La recherche de l’art #4, à l’ENSP – Arles

Les Rencontres 2015 à Arles se terminent en fin de semaine. Nous avons déjà évoqué ici nos impressions de visite et chroniqué plusieurs expositions qui nous ont particulièrement intéressées (« Imponderable »,« Congo », « LP Collection, les trésors cachés de la musique underground »)

Ce bref billet a pour objet de réparer un regrettable oubli. En effet l’exposition « La recherche de l’art #4 » proposée par les étudiants de l’École nationale supérieure de la photographie (Florian Da Silva, Célia Honoré, Margot Laurens et Vincent Marcq ) mérite sans aucun doute une mention et une visite si vous passez par Arles avant le 20 septembre.

La recherche de l’art #4 est le résultat  d’un partenariat entre l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) et l’ENSP. Depuis 2011, quatre étudiants de l’ENSP sont invités en résidence dans des laboratoires de l’INSERM pour « faire dialoguer photographie et recherche biomédicale ». Pour cette quatrième édition, le thème de réflexion proposé était « l’image  machinique ».

L’exposition présentée dans la Galerie du Haut de l’ENSP est intéressante par les œuvres qui y sont exposée, mais aussi pour sa cohérence, pour la mise en espace des propositions, pour l’accueil  et pour les outils de médiation qui sont proposé au public. Les documents disponibles in situ sont particulièrement pertinents. On les retrouve sur le site de l’ENSP  avec quelques médias qui documentent le travail de Florian Da Silva, Célia Honoré, Margot Laurens et Vincent Marcq.

Nous avons notamment apprécié les paysages sonores de Vincent Marc ainsi que Stacks et 100/1 de Célia Honoré.

Les quinze tirages d’Error 203 nous ont semblé très intéressants pour la réflexion, la démarche et le travail de Florian Da Silva, autour de ces images dites « artéfactées », et mises au rebut… On garde cependant le souvenir d’un éclairage assez désagréable, au moment de notre visite.

Le projet a été coordonné par  Caroline Bernard, artiste enseignante à l’ENSP, Yannick Vernet, responsable des projets numériques à l’ENSP, Catherine d’Astier, directrice adjointe de la communication à l’Inserm, Claire Lissalde, responsable du service audiovisuel à l’Inserm et Adeline Bouzet, chargée de communication à l’Inserm.

La proposition de commissariat de quatre étudiants de L’ENSP à partir des œuvres du Centre national des arts plastiques (CNAP), « Il fait beau, je sors », nous a moins convaincus. Les œuvres sélectionnées sont souvent intéressantes ( Lynne Cohen, John Hilliard, Douglas Huebler, Peter Hutchinson, Édouard Levé, Walter Pfeiffer, Paola Pivi, Pierre Reimer, Haim Steinbach, Taroop & Glabel, Shoji Ueda, Erwin Wurm).
Cependant, on a du mal à saisir ce qui a motivé leur réunion, mais il faut admettre qu’un projet curatorial conçu et géré par quatre personnes est une réelle gageure. La lecture de leurs échanges (Paroles échangées), dans le document édité pour l’exposition (téléchargeable ici), est à ce sujet assez révélatrice.

En savoir plus :
Sur le site de l’École nationale supérieure de la photographie.
L’ENSP propose également une visite virtuelle de l’exposition.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s