Figuration Libre. L’Histoire d’une aventure

Jusqu’au 15 novembre 2015, le musée Paul Valéry présente à Sète, « Figuration Libre – Historique d’une aventure », une exposition inédite sur les premières années de la Figuration Libre. L’approche historique s’intéresse à l’origine et à l’installation, entre 1981 et 1984, d’un groupe de peintres avec  Robert Combas, Hervé Di Rosa, Rémi Blanchard et François Boisrond, auquel se joindront le sculpteur Richard Di Rosa et le photographe Louis Jammes

affiche

Le travail de ces artistes est souvent présenté comme une réaction à la « mort de la peinture » qu’aurait provoquée le minimalisme, l’art conceptuel ou encore le Pop Art. Il faut y voir également la revendication d’une subjectivité de l’artiste et d’une individualisation des pratiques sans revendiquer l’appartenance à un quelconque courant artistique.
Lamarche-Vadel écrivait dans de numéro d’octobre-novembre de la revue Artistes : « Il fut un temps, peu lointain, mais lointain déjà, où peindre et voir se conjuguaient sous le commandement torride d’une brassée de concepts, de problématiques, de références, de connotations, et je ne regrette pas ce temps, je ne regrette rien… Ce temps fut un souterrain nécessaire sans doute. Pour que vienne au jour, encore, une ferveur nouvelle, une passion affirmative nouvelle ».
Pour Robert Combas, il s’agissait avant tout de faire une peinture « rigolote, libre et décontractée ».

Ce retour à la peinture et à la figuration avait déjà été annoncé, en France, par l’exposition Nouvelle subjectivité , organisée, en 1976, par le critique Jean Clair. Plusieurs initiatives avait confirmé cette réaction : les expositions « Bad painting » et « New Image Painting » à New-York (en 1978), le groupe de la Transavanguardia en Italie (en 1979) et les Nouveaux Fauves (Die Neuen Wilden) en Allemagne (en 1980).

Sans construction théorique, les acteurs de la Figuration Libre trouvent leur inspiration dans la culture rock, les bandes dessinées, l’imagerie populaire, la publicité, la télévision ou le cinéma. Ils sont attentifs à toutes les expressions artistiques qu’elles soient africaines ou océaniennes, qu’elles appartiennent à l’art brut, à l’art populaire ou singulier.

Lire la suite Figuration Libre. L’Histoire d’une aventure

Publicités