FAV 2015 : Cartes blanches

Pour sa dixième édition, Festival des Architectures Vives (FAV) propose une « Carte Blanche » à  trois jeunes agences d’architectes qui ont participé aux éditions précédentes du festival.
Les projets seront présentés du 3 au 14 juin, dans la salle Lapeyronie de l’Hôtel St Côme, à Montpellier et du 20 au 28 juin, à l’espace d’exposition de la Capitainerie de La Grande-Motte.

On retrouvera donc avec intérêt les équipes abc-studio (Doonam Back et Yann Caclin) qui ont participé au FAV 2010), Plux.5 (Doonam Back et Yann Caclin) sélectionné pour le Fav 2011) et Spaces (Guillaume Girod – Sophie Bourg – Luc Leotoing) qui étaient présents pour le premier au FAV 2011 et pour les autres au FAV 2007.

On lira ci-dessous la présentation des projets et des équipes, transmises par l’équipe du festival.

En savoir plus :
Sur le site du FAV
Sur la page Facebook du FAV
Suivre le FAV sur Twitter : @FAV_34
Sur le site d‘abc-studio
Sur le site de plux.5
Sur le site de Spaces

Ville par abc-studio

Ville par abc-studio (Doonam Back et Yann Caclin)
Ville par abc-studio (Doonam Back et Yann Caclin)
Le projet :

Un évènement est par nature éphémère. Il est une bulle temporelle. La récurrence de l’évènement l’inscrit dans un temps long, il participe à la mémoire du lieu, à la construction émotionnelle du lieu.
Depuis 10 ans, le festival des architectures vives célèbre la ville, en révélant l’animation qui lui donne sons sens : la vie. Le festival constitue aujourd’hui une composante de la mémoire de la ville, pérenne.
Notre projet est une interprétation de ce croisement entre le temps court du festival, éphémère, et le temps long de la vie des villes, la mémoire.
Des objets s’accumulent, pour former une maquette abstraite d’une ville. Une table de 3 m x 3 m, autour de laquelle le visiteur tourne, découvre les variations. Les informations se croisent, et mêlent les temporalités : celle des éditions passées, par les textes des scénographes des 10 éditions ; celle de l’histoire de la ville de Montpellier, par les tracés urbains qui marquent les objets ; celle de l’instant présent, par les reflets des visiteurs.
Les blocs, de dimension 43 x 43 x 43 cm, sont de 4 natures :
– bloc plein : banc ou support d’information. Des textes évoquant la mémoire des éditions précédentes y sont inscrits.
– bloc inox : en fonction du mouvement, il semble disparaître ou montrer la voûte
– bloc lutrin : comme une toiture. Il inscrit le reflet des visiteurs au cœur du dispositif
– bloc cour : expression de la cour d’hôtel particulier, support du festival : un dispositif d’animation met en mouvement des points, représentants la vie qui anime la ville.
À travers cette scénographie, retraçant les éditions précédentes, nous voulons mettre en évidence le travail essentiel du festival depuis 10 ans : c’est par la vie qu’il s’y développe que la ville prend du sens.

L’équipe :
abc-studio (Doonam Back et Yann Caclin)
abc-studio (Doonam Back et Yann Caclin)

abc-studio (Doonam Back et Yann Caclin) est la rencontre de deux architectes de culture et de vision différentes.

Les projets nous ressemblent. Par nos voyages, nos rencontres, nos découvertes.
Notre travail trouve ses racines dans une définition de valeurs éthiques en amont d’une recherche architecturale. La volonté principale est de développer une démarche architecturale la plus juste possible. Pour le parti pris architectural, pour les rapports humains, pour les choix économiques: Respect du contexte, qualité du lieu, dialogue, écoute, confiance, équilibre, conviction, simplicité.

abc-studio est un lieu d’expression et d’échange de compétences variées. Par une démarche honnête et sérieuse, nous développons un esprit de travail en évolution permanente.

 Tetra Magique par Plux.5

Tetra Magique par plux.5 (Étienne Bernier - Marianne Charbonneau- Olivier Bourgeois - Jean-Philippe Saucier)
Tetra Magique par plux.5 (Étienne Bernier – Marianne Charbonneau- Olivier Bourgeois – Jean-Philippe Saucier)
Le projet :

Pour les 10 ans du FAV, on nous a donné carte blanche. Et on a imaginé bêtement des châteaux de cartes. 
On nous a remis des milliers de photos et des gigaoctets de vidéos pour raconter par une installation l’histoire d’un festival, une vision de l’architecture éphémère. Et on a eu envie de parler de son futur.
On a réfléchi à ce que signifie le festival pour nous, pour les jeunes architectes. 
L’envol. 
Tetra-Magique est une construction aérienne inorthodoxe symbolisant cet envol. Elle est aussi née d’une réflexion autour de la notion de temps — concept fondamental derrière toute création éphémère. L’installation architecturale peut-elle prétendre à l’éphémérité ? Que devient sa matière après sa présentation ? Comment se transforme-t-elle dans le temps ?
On a pensé au logo du FAV. On a imaginé des triangles, des modules, des A et des V. 
Du plexiglass. Des miroirs. Des trophées.
Pour une installation célébrant 10 ans de créativité, la réflexion autour de la notion de temps s’intéresse aussi à la façon de commémorer cette étape.
Regarde-t-on vers le passé, fier de tout ce qui a été accompli, ou se tourne-t-on vers le futur, exalté devant tout ce qui pourrait être réalisé ?
On a pensé à un début de carrière. On a imaginé des oiseaux en origami, des cerfs-volants. Des Cygnets de Graham Bell. 
Tetra-Magique est résolument orientée vers l’avenir et son tout est composé de modules pouvant s’adapter à de nouvelles solutions formelles, mais qui ont surtout la faculté d’indépendance. Chaque module, la simplification d’un tétraèdre rappelant les triangles du logo du FAV, peut être soustrait du tout et remis, tel un trophée, à chacune des prochaines éditions du festival.
On nous a donné une carte blanche. On a fait une construction légère comme un château de cartes, déployée comme les ailes d’un oiseau et conçue comme une machine expérimentale. 
Tetra-Magique se dématérialise au fil du temps, ses modules venant souligner, de manière cyclique, les talents émergents. C’est un spectateur du futur, une relique préprogrammée.

L’équipe :
Plux.5 (Étienne Bernier - Marianne Charbonneau- Olivier Bourgeois - Jean-Philippe Saucier)
Plux.5 (Étienne Bernier – Marianne Charbonneau- Olivier Bourgeois – Jean-Philippe Saucier)

Plux.5 (Étienne Bernier – Marianne Charbonneau- Olivier Bourgeois – Jean-Philippe Saucier) est une plateforme d’échange regroupant de jeunes architectes de Québec qui s’unissent de manière variable. Ils font évoluer leurs idées au travers de leur pratique respective en agence, mais aussi en tant que chargés d’enseignement ou critiques invités. Leurs travaux individuels ou de collaboration leur ont valu de nombreuses reconnaissances scolaires et professionnelles, à l’échelle nationale et internationale.
Le FAV 2011, sous le thème de la rencontre, leur a donné l’opportunité de concrétiser leur première installation. Depuis, les projets de plux.5 colorent et animent sporadiquement le paysage urbain, en gardant le même objectif de fond : diluer la limite entre l’art, la culture, le média et l’architecture.

 Review par Spaces

Review par Spaces (Guillaume Girod - Sophie Bourg - Luc Leotoing)
Review par Spaces (Guillaume Girod – Sophie Bourg – Luc Leotoing)
Le projet :

Les thématiques annuelles du FAV, figures imposées, donnent leur cohérence aux parcours reliant les lieux investis par les créations architecturales, cohérence de temps, succession d’histoires éphémères dans l’Histoire urbaine, interprétée à un nouveau rythme, celui d’une promenade, estivale, reposante, respirante, culturelle, une évasion temporaire.
L’installation opère une sélection représentative des 16 lieux les plus récurrents une sélection de 12 cours d’hôtels particuliers de l’Écusson ayant accueilli une succession d’au moins 4 oeuvres depuis la création de l’événement. 4 lieux publics emblématiques d’accueil des oeuvres à la Grande Motte.
La lecture, par le biais statique cette fois, elle évoque la mémoire de chaque lieu, son histoire des FAV, le récit de l’investissement des lieux, de l’interprétation de leur Histoire, et de leurs nouvelles histoires spatiales le temps des festivals, avant le retour au cours réel de leur quotidien, leur essence propre, perpétuelle.
Organisée selon une trame orthogonale, une représentation en volumes extrudés de part en part, des espaces urbains stylisés / les évidements des cours au coeur des parcelles bâties pour Montpellier / la morphologie des espaces publics pour la Grande Motte, au sein desquels viennent s’entrelacer les créations, tous les espaces dans l’espace qui ont pris place au fil des FAV successifs.
Une accumulation-mémoire qui continue à occuper les lieux, les traces de leur spatialité revue, réinterprétée.
En vis à vis de cette présentation, une paroi mosaïque d’écrans, où s’enchaînent des images choisies, déclinaisons picturales de l’univers culturel, visuel, graphique, matériel, constructif et référentiel, à l’infini…développé à partir d’une ou d’un ensemble d’oeuvres réalisées pour les FAV.

L’équipe :
Spaces (Guillaume Girod - Sophie Bourg - Luc Leotoing)
Spaces (Guillaume Girod – Sophie Bourg – Luc Leotoing)

Spaces (Guillaume Girod – Sophie Bourg – Luc Leotoing) est multiple, elle parle de territoires, d’échelles et de contextes. Elle ne cherche pas à déterminer où se situent les limites, elle croit en la superposition, la juxtaposition et l’imbrication comme réponse à nos enjeux contemporains.
Elle parle de paysage, d’urbanisme et d’architecture sans jamais exclure l’un de l’autre, unique condition pour transformer le réel.
Spaces est une entité ouverte sur les territoires, ses positions géographiques en témoignent : trois villes, trois territoires qui forment une triangulation raisonnée et pertinente. Elle est aux confluences des problématiques et des expertises.
Spaces est ambitieuse et réaliste. La conjoncture appelle plus d’expertises, plus de technicité, les projets ne sont plus des gestes isolés, Spaces apporte une réponse claire à ses enjeux : l’hybridité des savoirs et des milieux.
Les projets ont besoin d’une pensée locale inscrite dans un système global. SPACES embrasse cette question de « Glocalité » et propose de l’aborder au travers de l’expertise et d’une ambition joyeuse.

3 réflexions sur « FAV 2015 : Cartes blanches »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s