Pierre Joseph, Mon nom est personne à la galerie chantiersBoîteNoire

La galerie chantiersBoîteNoire présente Mon nom est personne de Pierre Joseph les 19 et 20 décembre 2014, puis du 7 au 31 janvier 2015.
« Une exposition en trois volets dont le sujet serait l’héritage, la succession, l’identité.
Présentation de la boîte MNEP 1.2.3, œuvre multiple en 22 exemplaires,  contenant l’ensemble des photos présentées lors des expositions, augmentée d’un accrochage MNEP 4 »
On reviendra éventuellement sur cette exposition après un passage à la galerie.

mnepvisuelflyerDEF_1
Les trois premiers volets de Mon Nom Est Personne (MNEP) ont été présentés par la galerie chantiersBoîteNoire, en 2013 : MNEP 1 (L’arbre familial) du 18 janvier au 20 février, MNEP 2 (Mille-fleurs) du 20 février au 16 mars et MNEP 3 (Le mystère de la vie) du 27 mars au 14 avril. On retrouvera sur le site de la galerie quelques informations sur  cette suite d’exposition.

En 2006, chantiersBoîteNoire avait reçu une première fois Pierre Joseph.

En savoir plus :
Sur le site de la galerie chantiersBoîteNoire (présentation, biographie, textes et  photos)
Sur la page Facebook de la galerie chantiersBoîteNoire
Pierre Joseph sur le site de la galerie Air de Paris

Présentation de Pierre Joseph (pour  la monographie Oui, non, peut-être éditée par les presse du réel) :

Aussi discret qu’influent, Pierre Joseph (né en 1965 à Caen, vit et travaille à Paris) mène depuis la fin des années 1980 un travail pionnier autour des questions du savoir et de sa transmission, de la production et de l’évolution des formes, des langages et des modes de pensée (ou plutôt de leur incertitude), qui a profondément marqué la pratique des artistes de sa génération. Inventeur, au début des années 1990, avec Dominique Gonzalez-Foerster, Philippe Parreno et Bernard Joisten, de « dispositifs à créer des images » basés sur un principe de fonctionnement en groupe à géométrie variable, il est l’un des premiers à avoir introduit dans la sphère artistique, en modifiant le rapport du spectateur à l’œuvre et à l’exposition, des problématiques relatives à l’écologie, à la réalité virtuelle, aux jeux de rôle, aux nouveaux modes de communication ou encore au cinéma.

« Le travail de Pierre Joseph est traversé par un projet ambitieux : faire de l’exposition d’art une véritable « zone du possible » où objets, images et êtres humains cohabiteraient, espace à l’intérieur duquel les rapports entre les gens et les contacts avec les choses se transformeraient pour devenir à la fois ludiques et productifs, générateurs de « possibilités de vie« . » – Nicolas Bourriaud

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s