Breath Box Prix du Jury et du Public au Festival des Architectures Vives (FAV) à La Grande-Motte

Breath Box de NAS Architecture a remporté le Prix du Jury de ce deuxième Festival des Architectures Vives. à La Grande-Motte.

Félicitation à l’équipe de NAS Architecture, fondé en 2013 par trois jeunes architectes de Montpellier (Hadrien Balalud de St-jean, Guillaume Giraud et Johan Laure).

Dans un article précédent nous avions exprimé notre sentiemnt à propos de cette remarquable installation.

Installé sur la plate-forme de l’Esplanade Maurice Justin, face à la mer, Breath Box s’insère parfaitement dans l’espace urbain et elle a été immédiatement adoptée par le public.

Breath Box de NAS Architecture  (Hadrien Balalud de St-jean, Guillaume Giraud et Johan Laure)
Breath Box de NAS Architecture (Hadrien Balalud de St-jean, Guillaume Giraud et Johan Laure)

Breath Box propose un autre rapport au paysage. Elle invite à découvrir une autre vision de l’espace.
Un ensemble des plaques réfléchissantes, suspendues forment un « mur » miroir qui nous cache la mer et nous retourne une image instable et déformée de nous-même. Le vent, élément majeur à La Grande-Motte est utilisé comme un élément variable de l’architecture créant du son et surtout une autre perception, une autre sensation dans la découverte du paysage marin… Il met en mouvement cet ensemble miroitant et ouvre des fenêtres de vue sur le grand paysage qui nous fait face.
Un « abri » de bois noirci au chalumeau fait contraste avec  l’ensemble architectural de Jean Balladur.
La mise en évidence du veinage du bois s’oppose au béton blanc des bâtiments.
La forme de l’installation reprend la forme inversée des murs de soutènement de la promenade. Les lambourdes de bois font écho à la trame du béton matricé de ces murs.
L’espace offre, en outre, un point d’ombre et un nouveau point de repère sur la promenade écrasée de soleil de l’esplanade.
Sans conteste, une vraie réussite pour cette jeune équipe !

Mentions spéciales pour l’Onde sensuelle d’Alexandre Arcens et Marion Moustey, et pour Cloud Garden de l’équipe américaine Dots (Jason Scroggin et Akari Takebayashi)

Onde sensuelle d’Alexandre Arcens et  Marion Moustey
Onde sensuelle d’Alexandre Arcens et Marion Moustey
Cloud Garden de Dots (Jason Scroggin et Akari Takebayashi)
Cloud Garden de Dots (Jason Scroggin et Akari Takebayashi)

Il vous reste jusqu’à dimanche soir pour voir ou revoir les propositions de ces jeunes architectes.

Profitez également de cette occasion pour (re)découvrir l’œuvre novatrice de Jean Balladur. L’ensemble de la ville a obtenu le label « Patrimoine du XXe siècle » décerné par le Ministère de la Culture. L’office du tourisme propose de multiples façons de découvrir le travail de l’architecte et urbaniste. La Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) a édité un ouvrage dans sa collection Duo intitulé « Jean Balladur et la Grande-Motte, l’architecte d’une ville » qui est disponible gratuitement !

Enfin, une exposition photo sur les quais propose le regard de Stéphane Herbert sur Brasilia et Chandigarh imaginées par Oscar Niemeyer et Le Corbusier.

En savoir Plus :
Sur le site de NAS Architecture
Sur le site du Festival des Architectures Vives
Sur la page Facebook du Festival des Architectures Vives
Suivre le Festival des Architectures Vives sur Twitter
Télécharger le programme du FAV à La Grande-Motte
Télécharger le plan du parcours du FAV à La Grande-Motte

 

Publicités