9ème édition du Festival des Architectures Vives (FAV) à Montpellier

Depuis hier matin, mercredi 11 juin et jusqu’au dimanche 15 juin, l’association Champs Libre propose de découvrir la neuvième édition du Festival des Architectures Vives (FAV) à Montpellier.

Dix équipes de jeunes architectes et une université présentent des architectures éphémères dans les cours de plusieurs hôtels particuliers situés dans  le cœur de la ville historique.

Le parcours offre une occasion rare de (re)découvrir les lieux emblématiques que sont les cours des hôtels particuliers, mais aussi d’apprécier des créations parfois surprenantes de jeunes équipes d’architectes. Le dialogue entre le passé et le contemporain est un des traits remarquables  de ces Architectures Vives.

Affiche FAV 2014 Montpellier_1

Pour cette nouvelle édition du Festival des Architectures Vives, le thème proposé aux équipes candidates était la Sensualité.

Une fois de plus, cette manifestation est une très belle réussite qu’il ne faut absolument pas manquer !
Avant dimanche soir, aller voir et revoir les très intéressantes propositions de ces jeunes architectes qui entretiennent des conversations inattendues  avec l’architecture d’hôtels particuliers rarement accessibles pour le public…

Les prix du Festival des Architectures Vives 2014 ont été remis, le 13 juin à 18h30 au Pavillon du FAV, Hôtel Saint-Côme :

  • Le Prix du jury FAV 2014 récompense Savon[S]  de  MoonWalkLocal  (Camille Ricard / Xin Luo / Etiennne Henry / Axel Adam-Couralet / Lucas Geoffriau).
  • Le Prix Public Fav 2014 va à  Cache cache de Marie Beniguel, Johana Boktor et Frédéric Madre.
  • Une Mention Spéciale du Jury 2014 est attribuée à Médusa d’Alban Alban.

On lira ci-dessous, nos impressions, après une première visite de ces Architectures Vives
N’oubliez pas du 21 au 29 juin, la deuxième édition du FAV à la Grande Motte !

En savoir Plus :
Sur le site du Festival des Architectures Vives
Sur la page Facebook du Festival des Architectures Vives
Suivre le Festival des Architectures Vives sur Twitter
Télécharger le programme du FAV à Montpellier
Télécharger le plan du parcours du FAV à Montpellier

Quelques Impressions de visite :

On trouve très naturellement de nombreuses références aux cinq sens dans les installations présentées.
Quelques projets s’attachent à solliciter plus particulièrement certains d’entre eux :

Le toucher, la vue et l’odorant pour le pavage de Savon(s) à l’Hôtel de Mirman du collectif MoonWalkLocal (Axel Adam-Couralet, Lucas Geoffriau, Etienne Henry, Xin Luo, Camille Ricard). Très bien intégré à la cour de l’hôtel, cette très belle installation s’apprécie singulièrement avec les pieds et le nez.

MoonWalkLocal (Axel Adam-Couralet, Lucas Geoffriau, Etienne Henry, Xin Luo, Camille Ricard), Savon(s), Hôtel de Mirman, Montpellier - FAV 2014
MoonWalkLocal (Axel Adam-Couralet, Lucas Geoffriau, Etienne Henry, Xin Luo, Camille Ricard), Savon(s), Hôtel de Mirman, Montpellier – FAV 2014

Le toucher et la vue pour Hummm du collectif Tracks (Moise Boucherie, Jérémy Griffon, Mathieu Lamour), rue de la Petite Loge. L’installation, intéressante dans son principe, semble manquer un peu de « finition »… On perçoit une certaine appréhension lorsque l’on marche sur le dispositif avant de s’y allonger pour apprécier le ciel d’été et les perspectives de la cour.

Tracks (Moise Boucherie, Jérémy Griffon, Mathieu Lamour), Hummm, rue de la Petite Loge, Montpellier - FAV 2014
Tracks (Moise Boucherie, Jérémy Griffon, Mathieu Lamour), Hummm, rue de la Petite Loge, Montpellier – FAV 2014

Le toucher, la vue et ouïe à l’Hôtel du Palais des Guilhem pour Unfolding Senses de l’Institute for Advanced Architecture of Catalonia. Cette installation ne nous a pas réellement convaincus, ni dans son intégration à l’architecture du bâtiment, ni dans son approche un peu techno de la sensualité

Institute for Advanced Architecture of Catalonia, Unfolding Senses,  Hôtel du Palais des Guilhem, Montpellier - FAV 2014
Institute for Advanced Architecture of Catalonia, Unfolding Senses, Hôtel du Palais des Guilhem, Montpellier – FAV 2014

Cache-Cache de Marie Béniguel, Johana Boktordan et le Frédéric Madre sollicite tous nos sens dans un étonnant dédale champêtre aux multiples surprises, installé dans la cour de l’Hôtel Audessan.

Marie Béniguel, Johana Boktordan et le Frédéric Madre, Cache-Cache, Hôtel Audessan, Montpellier - FAV 2014
Marie Béniguel, Johana Boktordan et le Frédéric Madre, Cache-Cache, Hôtel Audessan, Montpellier – FAV 2014

Un peu moins surprenant, les 24 poteaux de l’installation Colibri du Reset-Studio (Julien Thirion, Thalia Sequeira, Jae Young Choi) proposent de butiner à chaque fois une expérience pour un de nos cinq sens dans la cour de l’Hôtel de Rozel.

Reset-Studio (Julien Thirion, Thalia Sequeira, Jae Young Choi), Colibri, Hôtel de Rozel, Montpellier - FAV 2014
Reset-Studio (Julien Thirion, Thalia Sequeira, Jae Young Choi), Colibri, Hôtel de Rozel, Montpellier – FAV 2014

Plus sensuel que sensoriel, plus onirique aussi,  Cumulus, l’installation de Cécile Meersman et Anaïs Outurquin à l’Hôtel Baudon de Mauny invite à une traversée voluptueuse de leurs plumes légères et  duveteuses.

Cécile Meersman et Anaïs Outurquin, Cumulus, Hôtel Baudon de Mauny, Montpellier - FAV 2014
Cécile Meersman et Anaïs Outurquin, Cumulus, Hôtel Baudon de Mauny, Montpellier – FAV 2014

Très troublante aussi la silhouette fragile, mouvante et insaisissable de la danseuse de Flamenco dans Si tu veux je danse,  proposée par  Florence Balestrieri et Carmen Vazquez Moreno, dans la cour tamisée de rouge de l’Hôtel de Philippy.

Florence Balestrieri et Carmen Vazquez Moreno, Si tu veux je danse, Hôtel de Philippy, Montpellier - FAV 2014
Florence Balestrieri et Carmen Vazquez Moreno, Si tu veux je danse, Hôtel de Philippy, Montpellier – FAV 2014

La contemplation de l’Hôtel des Trésoriers de la Bourse et le relâchement du corps sont au programme de Texus, une installation d’Amandine Car et Guillaume Rangheard, qui invite à prendre son temps et à profiter de l’instant… A l’évidence, une des propositions très appréciée par le public !

Amandine Car et Guillaume Rangheard,Texus, Hôtel des Trésoriers de la Bourse, Montpellier - FAV 2014
Amandine Car et Guillaume Rangheard,Texus, Hôtel des Trésoriers de la Bourse, Montpellier – FAV 2014

Plus cérébrale, mais plutôt réussie, l’installation Medusa d’Alban Guého s’inspire du mythe de Méduse, première incarnation de la sensualité, dans la mythologie grecque. Femme fatale, Meduse joue de sa sensualité pour attirer… et condamner. Dans le décor néoclassique de la cour de l’Hôtel de Griffy, flottent des méduses composées de parapluies et de fils de laine.

Alban Guého, Medusa, Hôtel de Griffy, Montpellier - FAV 2014
Alban Guého, Medusa, Hôtel de Griffy, Montpellier – FAV 2014

Si elle est assez spectaculaire, Croquer la pomme, la proposition de Heams & Michel Architectes à l’Hôtel d’Aurès nous a semblé être la moins ludique. Les références au fruit défendu, à l’interdit, à la condamnation du plaisir offrent une vision un peu castratrice de la sensualité…
Si ailleurs, on est invité à toucher, sentir, goûter, entendre, bref prendre du plaisir, ici on ne peut que regarder ce rigoureux tapis de pommes, ces lèvres  un peu grotesques… Interdit de dépasser la cordelette rouge ! Ici on ne touche pas !

Heams & Michel Architectes, Croquer la pomme, Hôtel d’Aurès, Montpellier - FAV 2014
Heams & Michel Architectes, Croquer la pomme, Hôtel d’Aurès, Montpellier – FAV 2014

Voilage, Voilage la proposition du collectif TTT Architectes (Gaetan MORALES et  Antoine PASCAL) à l’Hôtel de Lunas est, sans hésitation, l’installation qui nous a le plus séduits.

Son volume et son extraordinaire légèreté, l’étonnant jeu de lumière qu’elle génère lui permettent de s’insérer parfaitement dans la cour de l’hôtel. Elle sait merveilleusement mettre en valeur l’architecture du bâtiment, tout en réussissant à en réduire son écrasante  présence…

TTT Architectes (Gaetan MORALES et  Antoine PASCAL) , Voilage, Voilage, Hôtel de Lunas, Montpellier - FAV 2014
TTT Architectes (Gaetan MORALES et Antoine PASCAL) , Voilage, Voilage, Hôtel de Lunas, Montpellier – FAV 2014

C’est à travers ses voiles transparents que l’on découvre la surprenante complexité interne de cette installation. Les variations de hauteur et de largeur d’un passage, balisé au sol par des points blancs, entraînent le visiteur dans un tourbillon mouvant, onirique et très sensuel, sorte de vortex vers le rêve de tous les délices.

Une réflexion sur « 9ème édition du Festival des Architectures Vives (FAV) à Montpellier »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s