Montpellier : Mist donne des couleurs à la place Rondelet

À l’initiative de la galerie At Down, Mist a entrepris depuis lundi 14 avril une fresque de 200 m² place Rondelet… Le projet devrait être achevé en fin de semaine.

Un temps idéal…  De jour en jour,  les amateurs et les curieux viennent  de plus en plus nombreux voir la fresque prendre forme et couleurs…  Mist trouve parmi les artistes montpelliérains des assistants complices… Ainsi, on aura croisé entre autres Tilt ou Zest… Les interviews dans la presse et à la télé se multiplient en milieu de semaine…

Mist. Fresque place Rondelet à Montpellier, le 17 avril 2014 - vers 13h30
Mist. Fresque place Rondelet à Montpellier, le 17 avril 2014 – vers 13h30

En bref, une belle réussite, et enfin, à Montpellier,  une façade plus funky et moins convenue que les trompes l’œil du bd du Jeu de Paume !

On attend avec impatience la prochaine expo solo de Mist à la galerie At Down du 15 mai au 5 juillet !

En savoir plus :
Sur la page Facebook de la galerie At Down
Voir aussi les nombreuses photos de Nicolas Pinelli sur  Facebook
S
ur le site de Mist

La galerie At Down a bénéficié du concours de plusieurs partenaires privés et aux médias : Axa, Battle Of The Year, Big Addict, Coste Peintures, Eastpak, Montana-Cans, MonsterShop, VIP

Publicités

Les « Matières à réflexions » de trois photographes à Montpellier

Une exposition photographique discrète, trop discrète à découvrir d’urgence, au 10 bd du Jeu-de-Paume à Montpellier !

Frédéric Jaulmes, Jean-Baptiste Hugo et Jean-Louis Leibovitch partagent l’espace d’une galerie un peu secrète, au fond d’un passage, qui ouvre sur le boulevard du Jeu de Paume, presque en face de la rue Saint Guilhem…  Leurs  Matières à réflexions  méritent une visite et attention.

Frédéric Jaulmes

On retiendra tout particulièrement le travail de Frédéric Jaulmes. Certains ont peut-être conservé le souvenir de l’exposition Glace fondante, qu’il avait montré à la rentrée 2006 à la Galerie Photo, l’actuel Espace Bagouet. Une vingtaine de grands formats présentaient des prises de vue de blocs de glace sphériques, installés dans la nature et exposés aux aléas climatiques. Au regard de que nous propose Frédéric Jaulmes aujourd’hui, nous ne pouvons que regretter de n’avoir pas vu ces images.

F Jaulmes (détail)
Frédéric Jaulmes, Matières à réflexions, Montpellier 2014.

La série qu’il propose est bâtie autour de volumes de terre irrigués au goutte-à-goutte par de l’eau de pluie… L’eau pénètre par capillarité dans les interstices de la terre, et peu à peu une multitude de points verts apparaissent… De fragiles feuilles, mousses et fougères colonisent progressivement  la terre en fonction de la lumière et de la température.

FRED-02936_1
Frédéric Jaulmes, Matières à réflexions, Montpellier 2014.

Ce projet a débuté, il y a trois ans par un étonnant manteau… Il est ici associé à d’autres installations que l’on découvre au bord d’une fenêtre ou dans le jardin intérieur de la maison.

FRED-02779_1
Frédéric Jaulmes, Matières à réflexions, Montpellier 2014.

Mais c’est surtout l’association que Frédéric Jaulmes propose entre ses photographies et ses boules de terre qui attire l’attention. Le dialogue entre le petit monde fragile de vie naissante sur les sphères et les tirages est particulièrement réussi. Poésie, humour, mélancolie se succèdent d’image en images. Légèreté, malice et irone tendre irriguent des mondes familiers ou oniriques parfois colorés d’accents surréalistes.

Avec cette série, Frédéric Jaulmes réussit à la fois à nous interroger et à nous émerveiller. À ne pas manquer.
Invité d’une prochaine exposition des Artistes Nomades à Aubais, Frédéric Jaulmes investira le Lavoir avec une installation conçue pour le lieu.

Jean-Baptiste Hugo

Jean-Baptiste Hugo, fils du peintre lunellois Jean Hugo et arrière-arrière-petit-fils de Victor, est peintre, sculpteur et photographe. Il vit et travaille à Londres et dans le domaine familial à Lunel.
Il propose ici une série de photographies dans l’esprit des natures mortes hollandaises des XVIème et XVIIème siècles. Messages cachés et leçons de morale qui donnaient sens à ces peintures. On cherchera donc dans ces « natures vives » les leçons de Jean-Baptiste Hugo. Ces photographies  font suite à  une commande d’images pour une vidéo de cuisine végétarienne. Elles devraient être publiées prochainement, accompagnées d’un texte d’Henri de Pazzis.

Jean-Louis Leibovitch

Jean-Louis Leibovitch, propose deux séries très différentes. La première  illustre des expressions populaires d’une façon stupéfiante, parfois grinçante et toujours étonnante…  Aurez-vous la patate ou la chair de poule après avoir posé un lapin ?

Dans sa deuxième série, Visions du Tibet,Jean-Louis Leibovitch  propose des images énigmatiques dans lesquelles il exprime son admiration pour une culture en danger. Sur son site, il écrit au sujet de ce travail : « Je voudrais pouvoir montrer, par mon travail de photographe, comment une culture avec des croyances, des traditions si anciennes et un art totalement étrangers peuvent solliciter l’imaginaire de chacun et lui permettre d’inventer des mondes où vivre et penser ».

mandala_1
Jean-Louis Leibovitch,Mandala. Matières à réflexions, Montpellier 2014.

L’exposition Matières à réflexions   est ouverte au public le vendredi 18, samedi 19, vendredi 25 et samedi 26 avril de 14h à 19h ou sur rendez-vous, au 10 bd Jeu de Paume.

Exposition prolongée jusqu’en juin, mais uniquement sur rendez-vous.

Contact :
expo.matieres.a.reflexions@gmail.com
Renseignement et RDV : 06 86 20 32 18