À Montpellier, la Folie Richter sera signée Sou Fujimoto.

C’est à l’architecte japonais Sou Fujimoto qu’a été attribué le projet de la deuxième folie architecturale de Montpellier.

Rappelons que ce projet de la Ville de Montpellier, « Les Folies architecturales du XXIème siècle », a pour objectif de poursuivre la tradition des Folies et de l’architecture innovante des XVIIIème et XIXème siècle en impulsant «  la conception et la réalisation de 12 nouvelles « Folies » du XXIè siècle, témoins de la vitalité architecturale de Montpellier, accueillant des logements, des bureaux, des commerces ». le projet de l’équipe Dominium- Farshid Moussavi – Coloco avait été retenu pour la première Folie Les jardins de la Lironde.

Pour la Folie Richter, le projet devait proposer :

  • Un « geste » architectural, conjuguant logements et locaux d’activités. Un accès au public pour la partie restaurant, terrasse, jardin public et belvédère au sommet du bâtiment.
  • Une intégration réussie à l’espace public.
  • Une adaptation à la topographie, à l’environnement et dans les normes du développement durable.
  • De la créativité et audace architecturales, caractère de folie architecturale, représentative de l’image
  • contemporaine et dynamique de Montpellier.
  • Un espace public (parvis Oscar Niemeyer) accessible jusqu’en pied d’immeuble.
  • L’environnement urbain du Lez et son paysage intégrés à la conception du projet.

Pour ce second projet, la Ville de Montpellier vient de choisir l’Arbre Blanc, proposé par l’équipe Promeo / Sou Fujimoto / Laisne-Oxo. Deux autres propositions étaient en concurrence : une présentée par  l’équipe Bouygues Architectures Studio – MDR et la seconda par l’équipe Vinci- MVRDV- AE.

Le comité de sélection précise que l’Arbre Blanc a été sélectionner pour :

  • Sa forme, son originalité, son programme et son concept jouant sur un rapport étroit entre intérieur et extérieur.
  • Sa capacité d’insertion dans le site, tout en jouant un rôle de tour et de signal urbain fort.
  • Son approche globale paysagère et écologique tant dans la démarche conceptuelle que dans l’usage ou l’image du bâtiment son élégance, sa simplicité et son efficacité.

Situé dans le quartier Richter, aux abords du Lez, du rond-point Christophe Colomb et du pont Juvénal, l’Arbre Blanc proposera 120 logements de standing, un restaurant, une galerie d’art et des bureaux. Le lancement des travaux est prévu en juillet 2015 et la  livraison est estimée pour  décembre 2017.

Portée et instruit par la Ville, la consultation promoteurs/architectes a été lancée en mai 2013, le choix de trois groupements a été fait en octobre 2013 et la remise des offres a été réalisée à la mi-janvier 2014. Chaque équipe était constituée du même type de groupement : un promoteur, un architecte confirmé, et une jeune agence d’architecture.

Sou Fujimoto a récemment (17 au 27 janvier 2014) été invité par le RBC Design Center de Montpellier pour  l’exposition Entre Nature et Architecture. Il a, à cette occasion, participé à une rencontre/conférence à l’École Nationale supérieure d’architecture de Montpellier.

Pour en savoir plus :
Sur le site de la Ville de Montpellier
Sur ce blog, lire les articles Sou Fujimoto au RBC Design Center à Montpellier et Sou Fujimoto , Entre nature et architecture au RBC Design Center à Montpellier

À propos de l’équipe :

Sou Fujimoto (né en 1971 à Hokkaido, Japon) est un architecte japonais. Il fait ses études d’architecture au Japon (Université de Tokyo, Faculté d’ingénierie, Département d’architecture). En 2000, il fonde l’agence Sou Fujimoto Architects. Il acquiert une renommée internationale en 2005 en remportant l’AR – Architectural Review Awards international prestigieux dans la catégorie Jeunes architectes, un prix qui lui a été décerné pendant trois années consécutives, et le Top Prize obtenu en 2006.Il remporte en 2008, le prix JIA (Institut d’architecture du Japon) et la plus haute reconnaissance au World Architecture Festival, dans la section Private House. En 2009, la revue Wallpaper lui a conféré le Design Award. En 2008, Sou Fujimoto a publié « Primitive Future », le texte d’architecture best-seller de l’année. Sou Fujimoto s’inscrit dans l’héritage de la culture japonaise, et se fait connaître en apportant un nouveau regard sur l’architecture, et surtout en produisant des formes inédites. Il appelle son style « l’avenir primitif », et en a fait le titre de son livre. On le considère comme l’un des plus intéressants jeunes architectes japonais apparus récemment, et son vocabulaire formel échappe à toutes classifications aisées.

OXO Architectes a été fondée par Manal Rachdi qui a reçu de nombreuses récompenses nationales et internationales pour ses projets ainsi que ses collaborations. Sa réputation internationale s’est notamment construite grâce à ses projets qui sont hautement avant-gardistes, tant du point de vue technique que programmatique, tout en étant conçus pour utiliser des ressources et des coûts raisonnables.

Nicolas Laisné Associés a été créée par Nicolas Lainé, en 2003. Après des études à l’École d’Architecture de la Ville et des Territoires de Marne-La-Vallée, il a retiré la conviction du rôle fondamental de l’architecte dans l’urbanisme. De sa collaboration avec Jean Nouvel puis avec Steven Holl, il a retenu la souplesse, le sens de l’engagement dans l’espace, l’émulation aussi du travail en équipe internationale, dont l’agence Nicolas Laisné Associés se veut aujourd’hui le reflet.

Une réflexion sur « À Montpellier, la Folie Richter sera signée Sou Fujimoto. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s