Yvan Salomone au LAC à Sigean

Dans le cadre de Ulysse l’Original, un projet du FRAC LR pour les 30 ans des FRAC, le L.A.C. s’associe au projet en invitant Yvan Salomone.
Il présente dans la deuxième salle du L.A.C. une douzaine d’aquarelles de très grand format.
Du 23 juin au 22 septembre

Yvan Salomone, Iconography, 2012-2013 aquarelle, 137 x 93 cm, © Adagp, Paris, 2013

« Le goût des sites portuaires, des bâtiments industriels contemporains se présente dès le départ  comme un trait essentiel chez Yvan Salomone. Les vues d’extérieur, les relations de bâtiments sans  qualité particulière avec le paysage ont le premier rôle dans ses compositions. […] ce qui est plus  singulier, surtout pour un artiste ayant commencé ses recherches formelles dans les années 90, est  le choix exclusif d’une technique à laquelle on prête des qualités de fluidité et de délicatesse,  l’aquarelle, pour asseoir ses évocations. […]

Yvan Salomone, Dominhalter, 2012-2013 aquarelle, 137 x 93 cm, © Adagp, Paris, 2013

Si le point de départ de l’aquarelle se trouve bien dans une des photographies captées lors d’un  parcours en solitaire, document considéré comme un « embrayeur », le travail sur la feuille de  papier, toujours de même dimension, s’accomplit à la table, à l’horizontale. Là s’opère une  expérience d’écriture. Travailler de cette manière assure l’artiste de pouvoir brouiller à son profit  le code de la perspectiva artificialis des systèmes anciens. Les bâtiments traités se dressent dans  une frontalité revendiquée, la source de la lumière est cachée, et les signes visuels semblent bien  souvent flotter dans un vide qui les associe à de curieuses apparitions. Penché sur la surface de  papier, Yvan Salomone libère le tracé, délivre les masses de leur contingence. Tout en cherchant à  faire passer sur cette surface mesurant 104 x 145 cm, format immuable, toute l’atmosphère qu’il a  ressentie sur les lieux, il imagine avec patience et avec assurance des équivalences chromatiques, il  épure des signes, ouvre et clôture des espaces, s’empare du vide. Rompant des réserves, des  retenues, son écriture – c’est du moins le sentiment qu’elle offre – incite à penser qu’elle  s’accomplit sans correction, sans deuxième état. Comme appelées d’un lointain, les formes arrivent  et cherchent à prendre pied sur le rivage de la feuille. Leur minutie, parfois les légers  affleurements du pinceau donnent le sentiment qu’elles ont été captées à un moment de leur  course. » Anne Tronche, Yvan Salomone – Voix off, Galerie Sonia Zannettacci, Genève, 2011. Extrait du dossier de presse Ulysse l’Original

En savoir plus :
Sur le site du LAC
Dans le dossier de presse de Ulysse l’Original
Sur le site d’Yvan Salomone
Sur le site Documents d’artistes Bretagne
Sur le site de la galerieofmarseille
Sur le site du Mamco
Sur le site de la galerie Xippas
Sur le site de la galerie Baronian-Francey
Sur le site de la galerie Sonia Zanettacci.

Yvan Salomone, Philosophie, 2012-2013 aquarelle, 137 x 93 cm, © Adagp, Paris, 2013

Parallèles, Antonello Curcio, Erro, Claude Viallat au LAC à Sigean

Piet Moget, artiste peintre hollandais, fondateur du L.A.C aura 85 ans cet été.
Il invite quelques-uns de ses amis peintres qui ont exposé au L.A.C. en solo ou en groupe depuis sa création en 1991.
Les artistes : Antonello Curcio, Erró, Piet Moget et Claude Viallat.

En savoir plus :
Sur le site du LAC

Vue de l’exposition, Erro – Claude Viallat, 2013 © LAC

Cultures et Nourritures Le MIN s’expose au musée des Augustins dans le cadre de la Nuit du conte – Toulouse

Un interressant  projet du Musée des Augustins de Toulouse associe le Festival Toulouse conte et la compagnie Cont’acte, le musée des Augustins, le MIN (Marché d’intérêt national) et l’office de tourisme avec des temps variés autour des deux thèmes porteurs, nourriture et culture.

Le 28 juin au Musée des Augustins à Toulouse.

En savoir plus :
Sur le site du Musée des Augustins