Musée national d’anatomie versus Cité du corps humain à Montpellier ?

Midi Libre, dans un article publié le 13 février sous le titre « Faculté de médecine : bientôt un musée national d’anatomie à Montpellier ? », pose la question d’un éventuel conflit entre ce projet et celui d’Hélène Mandroux, maire de Montpellier, qui veut créer une Cité du corps humain.

Le quotidien se fait l’écho des propos de Jacques Bringer, le doyen de la faculté de médecine de Montpellier, qui a annoncé la volonté de la communauté universitaire de créer dans les prochains mois un musée national d’anatomie dans les bâtiments historiques de la faculté de médecine.
Rappelons l’existence au sein de l’université de Montpellier I, depuis le début du XIX° siècle d’un extraordinaire conservatoire d’anatomie aux très riches collections. Rappelons aussi que les locaux historiques de la faculté hébergent le musée Atger et que sa bibliothèque conserve des collections patrimoniales remarquables.

En 2013 et 2014, le conservatoire d’anatomie de Montpellier accueillera 6000 pièces historiques en provenance des facultés de Paris. Sa collection atteindra donc les 11 000 objets souvent exceptionnelles.

L’ouverture de la nouvelle université de médecine, au nord de la ville, est prévue pour 2015. En conséquence, des locaux se libéreront dans les bâtiments du centre-ville. C’est l’occasion pour les responsables de la faculté de mettre enfin en œuvre le musée universitaire qui manque à Montpellier.

« Nous aurons dans cette nouvelle aile muséographique des pièces emblématiques, uniques qui feront tout le prestige de ce lieu qui pourra sans aucun doute porter le titre de musée national » rapporte Midi Libre.

Le journal précise un peu plus loin :

« Philippe Augé, le président de l’UM1, devrait très prochainement engager les démarches administratives afin de lancer un appel à candidature national pour recruter le conservateur de ce futur musée ».

Quelle sera donc la position de la mairie de Montpellier ? Ignorera-t-elle ce projet ? Le jugera-t-elle concurrent de la future Cité du corps humain ? Participera-t-elle au financement de ce Musée National d’Anatomie ? Ce projet sera-t-il l’occasion de nouvelles divergences au sein de l’équipe municipale ?

Souhaitons que ces deux projets puissent être perçus par nos élus comme complémentaires et qu’ils agissent avec les autorités universitaires dans la perspective de leur concrétisation.

Pour en savoir plus :
Article de Midi Libre «Faculté de médecine : bientôt un musée national d’anatomie à Montpellier ? » du 13/02/2013.
Article de Midi Libre « Montpellier : la faculté de médecine change d’ère » du 12/02/2013.
Site de la faculté de médecine à propos du musée anatomique.

A propos de la Cité du corps humain :
Site de la ville de Montpellier.
Site de l’entreprise Abaque sélectionnée pour la programmation muséo-scénographiques.
Article de Midi Libre « Mandroux, seule face à la Cité du corps humain » du 09/12/2012.

Les Sentiers Numériques à Arles : lancement du parcours #1 « patrimoine & culture »

Tabaluz. photo E. Acosta

Labellisé Marseille Provence 2013 et remarqué par le Ministère de la Culture & de la Communication, Les Sentiers numériques offrent une nouvelle manière de vivre la ville. Le dispositif  surfe à la fois sur les technologies (QR Code, Smartphone, réseaux connectés) et sur les nouveaux usages numériques (partage d’information, contenus enrichis, approche ludique).

Les « Tabaluz »  viennent décorer les façades de certaines rues de la ville. Elles remplacent les portes des coffres EDF, donnant ainsi du sens à un mobilier urbain un peu triste.

Quarantes Tabaluz proposent un parcours de balade au fil des rues d’Arles. Ces fenêtres lumineuses ( fibres optiques et  LED), délivrent de l’information aux habitants comme aux touristes. Le contenu de chaque Tabaluz est défini en collaboration avec les acteurs culturels et économiques de la ville. Il est accompagné  de QR codes, passerelles vers des contenus  enrichis (vidéos, sons, jeux, photos, 3D, dessins animés…), qui peuvent être visualisés sur un smartphone ou une tablette numérique.

La couleur de chaque Tabaluz correspond à une rubrique :
Bleu : 3ème œil (culture, patrimoine) – 11 Tabaluz
Jaune : Affichez-vous (tribune libre, feuilleton local) – 6 Tabaluz
Vert : A la cool (jeu, pause ludique) – 3 Tabaluz
Rouge : Sens pratique (orientation, service) – 5 Tabaluz
Rose : Dans la lumière (actualité) – 6 Tabaluz

Au cours de  l’année, dans le cadre de Marseille 2013, quatre parcours doivent être installés. Ils seront dédiés au Patrimoine & Culture (février), aux Musées de la ville (mai), aux Commerces de tradition (été), à Vincent Van Gogh (automne) et aux Familles (hiver).

Micro-trottoir // les Sentiers numériques. Phase 1 expérimentation.

En savoir plus :
Le site des Sentiers Numériques
La page Facebook des Sentiers Numériques
Le compte twitter : @Sentiersnumerik
La galerie Flickr des Sentiers Numériques