Signs of the Times : Derniers jours

Photo-24-01-13-15-30-12Un constat s’impose : il est impossible de sortir de cette exposition avec légèreté, le sourire aux lèvres et en sifflotant.
Les sensations les plus immédiates qui viennent à l’esprit sont : malaise, sombre, lugubre, sinistre, effrayant, désespérant, dérangeant… en tout cas tout sauf indifférent.

Les œuvres rassemblées par Richard Leydier sont fortes, très fortes. Elles bousculent assez violemment la tranquillité du visiteur. Les conversations sont rares, les échanges chuchotés sont brefs… Le malaise est perceptible. Parfois, le regard fuit devant le caractère dérangeant de l’œuvre… avant d’y revenir, attiré par la sombre beauté qui s’en dégage ou par une sorte d’impérieuse nécessité de l’affronter.

Photo-24-01-13-15-30-40Le commissaire de l’exposition avait déjà joué avec notre inconfort lors de son précédent accrochage au Carré Saint Anne, lors de l’exposition « Le Dernier Rivage » de Marc Desgrandchamps, au printemps 2011. Mais, si la fin semblait inéluctable et la tonalité crépusculaire, une distance et une progressivité ménageaient un peu le visiteur dans sa progression.

Ici, le parcours réserve plutôt une série d’uppercuts et de crochets qui laissent peu de répit. On termine passablement groggy.

La mort est souvent très présente (Richard Ophuis, Stéphane Pencréac’h, Anne Wenzel), l’inquiétude domine, des êtres chimériques semblent vous épier (Pencreac’h, Michel Gouery, Thomas Helbig, Leopold Rabus)… ironie, quand elle est présente, est très grinçante (Bernhard Martin, John Issacs).

Les œuvres figuratives des huit artistes européens, choisis par Leydier, nous renvoient une image manifestement désespérante, mais certainement nécessaire de notre monde.
L’espace du Carré Sainte Anne et la mise en place conçue par Leydier renforcent sensiblement ces visions troubles de notre présent

Photo-24-01-13-15-22-35

Un catalogue, édité chez Liénart, est disponible.

Jusqu’au 5 mai 2013 du mardi au dimanche de 10h à 13h et de 14h à 18h. Entrée libre.

En savoir plus :
Site de la ville de Montpellier
Page Facebook du Carré Sainte-Anne

A propos des artistes :
Michel GouéryThomas HelbigJohn IsaacsBernhard MartinRonald OphuisStéphane Pencréac’hLéopold RabusAnne Wenzel.

Avec l’Association Acanthe au musée de Lodève, les 16 et 17 février 2013

L’association Acanthe réunit, depuis 1991, les étudiants en deuxième année de master Valorisation et Médiation des Patrimoines de l’Université Paul Valéry à Montpellier.
Elle collabore à l’événement « Musée fermé, entrée libre ! » Métiers, projet… Votre musée s’expose! qui se déroulera les 16 et 17 février 2013 au Musée Fleury à Lodève (voir billet précédent).

Félicitons ces étudiants pour leur investissement dans la valorisation des sites patrimoniaux de la région !

Leurs initiatives précédentes :
« Que Maguelone résonne ! » 4 et 5 février 2012
« Escales à Lattara » 15 et 16 septembre 2012

Pour en savoir plus :
Le site de l’ Association Acanthe
La page Facebook
Sur Twitter : @AssoAcanthe